C134  Source de Vie - http://www.sourcedevie.com


© SdV - Toute reproduction autorisée et même encouragée


mis le 18/12/2001


Ce texte est la mise par écrit d'un message donné oralement par Henri VIAUD-MURAT, message qui a été enregistré sur cassette audio. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite en conservant l'intégralité de l'enregistrement oral, sauf quelques modifications mineures qui étaient nécessaires à la compréhension du texte écrit.



Quel doit-être le comportement d'un mari pour son épouse ?

Comment être un mari parfait pour son épouse.



Ce soir, je voudrais vous parler de quelque chose qui est très, très important. Vous remarquez que c'est toujours très important ? Dès qu'on ouvre la Parole du Seigneur pour plonger nos regards dans la Parole, c'est très important parce que ça vient du cœur de Dieu pour nous. Et s'il nous donne sa Parole, c'est pour la mettre dans nos cœurs et la mettre en pratique pour sa gloire. Alors ce soir, je vais parler à tous, en particulier, puisque le thème est le suivant : Quelle doit être dans la Parole du Seigneur, l'attitude du mari envers son épouse et comment il doit se comporter envers elle. Donc tous sont concernés. Ne me dites pas : "Moi je ne suis pas concerné parce que je ne suis pas marié" ou : "Je n'ai pas l'intention de me marier", tout le monde est concerné. Ceux qui sont mariés, bien sûr, ceux qui vont se marier, encore plus parce que vous allez pouvoir recevoir la Parole avant de faire des bêtises. Et quand il s'agit de nos sœurs, c'est aussi important pour vous parce que vous soyez mariées ou pas, vous êtes directement concernées. Mais je ne vais pas parler aujourd'hui de l'attitude des femmes envers leur mari ; que l'attitude du mari envers les femmes. Il y a de quoi remplir trois réunions comme celle de ce soir, au moins ! En ne disant que l'essentiel ! Et là je ne parle pas seulement des maris chrétiens parce que nous savons que la Parole de Dieu est pour tous les hommes. Malheureusement, les hommes qui ne sont pas chrétiens ne la connaissant pas, et ne peuvent pas la mettre en pratique dans leur foyer. Donc il faut d'abord qu'ils se convertissent pour mettre la Parole de Dieu en pratique. Mais si quelqu'un qui n'est pas converti, un mari qui n'est pas converti entend ces paroles et s'il compare sa vie de mari à ce que dit le Seigneur, ça doit stimuler sa conscience et lui montrer qu'il y a un problème dans sa vie ; et lui montrer la nécessité de s'approcher de Jésus pour qu'il puisse entrer dans le modèle divin. Alors je vais traiter ce sujet d'une manière un peu spéciale parce que j'en ai déjà parlé, mais ce soir, le Seigneur m'a montré une façon différente de le traiter, différente de celles que j'ai pu aborder précédemment. Je crois que le Seigneur a conduit comme ça.

 

Je vais commencer par lire un verset dans 1 Corinthiens 11. Alors pendant que je parle, je prie constamment dans mon cœur que ces paroles rentrent dans notre intelligence et en particulier à nous, maris et maris chrétiens ou futurs maris chrétiens. Je crois pour ma part que la plupart des problèmes de l'Eglise sont dus au fait que les maris chrétiens ne prennent pas les responsabilités que Dieu leur demande de prendre et que si l'Eglise est dans un état si lamentable aujourd'hui, la faute numéro un incombe aux maris chrétiens dans l'Eglise. Aux hommes chrétiens en général, mais aux maris chrétiens en particulier. Alors je le dis d'autant plus librement que je suis un mari chrétien. Je sais quels sont les problèmes des maris chrétiens et quelles sont les responsabilités des maris chrétiens. Mais je suis certain que si les maris chrétiens entraient pleinement dans le modèle que le Seigneur leur réserve pour leur couple et pour leur foyer, je pense que la plupart des problèmes de l'Eglise seraient réglés. Vous voyez à quel point c'est sérieux ? Dans 1 Corinthiens 11 et au verset 7, l'apôtre Paul dit à propos de l'homme et de la femme ceci : "L'homme ne doit pas se couvrir la tête puisqu'il est l'image et la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l'homme". Ca ne met pas la femme sur un terrain d'infériorité par rapport à l'homme, ça montre qu'il y a simplement dans le plan du Seigneur une position différente pour les deux. Puisqu'en Christ, il n'y a plus ni homme ni femme, mais dans le couple, dans le corps de Christ et dans le couple en particulier, l'homme est l'image et la gloire de Dieu. Il ne dit pas : "L'homme devrait être l'image et la gloire de Dieu". Il dit : "L'homme a été créé par le Seigneur pour être l'image et la gloire de Dieu". Donc un homme et un mari qui n'est pas dans le plan du Seigneur, il déshonore Dieu parce qu'il est la gloire de Dieu, il devrait manifester cette gloire dans sa vie. L'homme en général et le mari en particulier, l'homme est la gloire de Dieu. Donc, maris chrétiens à qui je parle, n'oubliez jamais qu'en entrant dans le plan que Dieu a pourvu en tant que maris, pour vous, si vous y entrez pleinement, vous allez manifester la gloire de Dieu et glorifier le Seigneur parce que nous sommes l'image et la gloire de Dieu. Et cette image et cette gloire sont parfaitement représentées dans la personne du Seigneur Jésus qui est l'Epoux de l'Eglise. Il est dit du Seigneur Jésus qu'il est l'image et la gloire du Père. Donc quand nous regardons au Seigneur Jésus, nous voyons le modèle parfait du mari parfait pour son épouse. Il est lui l'image et la gloire du Père, et nous, hommes et maris chrétiens, nous devons être, parce que nous le sommes dans le plan du Seigneur, l'image et la gloire de Dieu. Et l'épouse est la gloire de l'homme. Donc si l'épouse est dans le plan du Seigneur elle aussi, elle est la gloire de l'homme et la gloire de son mari, qui lui-même étant dans le plan du Seigneur, est la gloire du Seigneur et de Dieu. Et en Christ, la gloire de Dieu resplendit dans le couple d'une manière extraordinaire. Mais le premier responsable, le premier sur la liste là, c'est l'homme. Quelle que soit la situation spirituelle de ton épouse, Dieu te demande d'être l'image et la gloire de Dieu dans ton couple. Et ce n'est que comme ça que tu vas pouvoir entraîner ton épouse à ta suite. Tu ne peux pas espérer entraîner ton épouse à ta suite si tu n'as pas déjà atteint ce que Dieu te demande d'atteindre. Comment est-ce qu'un mari qui est moins avancé spirituellement que sa femme pourrait être un modèle et quelqu'un qui l'entraîne à se placer dans le modèle de Christ ? C'est impossible. Elle va en souffrir, elle va en souffrir énormément et elle ne sera pas aidée dans ce que lui demande le Seigneur d'être elle-même une aide pour un mari qui lui-même doit représenter et être la gloire de Dieu. Paul à propos de certains hommes qui visitaient les Eglises dit : "Recevez-les, ces hommes parce qu'ils sont la gloire de Christ". C'étaient des hommes qui s'étaient consacrés au service du Seigneur, que Dieu avait façonnés, qui travaillaient pour le Seigneur, qui édifiaient son Eglise et il dit : "Ils sont la gloire de Christ". Et pourquoi ils sont la gloire de Christ ? Parce qu'ils étaient pleinement en train de faire ce que Christ leur demandait de faire.

 

Dans 2 Thessalonissiens 2, il y a un verset formidable qui nous aide à comprendre un peu mieux comment entrer dans la gloire de Dieu. Si l'homme est la gloire de Dieu, il doit manifester cette gloire. Si le mari est la gloire de Dieu dans son couple, il doit manifester la gloire de Dieu. Vous vous rappelez quand le temple a été construit, que tout était à sa place, la gloire de Dieu est descendue et a rempli le temple que nous sommes nous maintenant. Dans 2 Thessalonissiens chapitre 2, verset 13 : "Pour nous, frères bien aimés du Seigneur, nous devons à votre sujet rendre continuellement grâce à Dieu parce que Dieu vous a choisis dès le commencement pour le salut par la sanctification de l'Esprit et par la foi en la vérité. C'est à quoi il vous a appelés par notre Evangile pour que vous possédiez la gloire de notre Seigneur Jésus-Christ". Donc si j'applique ça aux maris chrétiens, je pourrais dire sans tordre la Parole : "Mari chrétien, si tu veux posséder la gloire de notre Seigneur Jésus-Christ, puisque tu es la gloire de Dieu, il faut que tu comprennes que tu as été appelé par l'Evangile à la manifester cette gloire de Dieu. Comment ? Par la sanctification de l'Esprit et par la foi dans la vérité". Tu es la gloire de Dieu, tu es la gloire de Christ dans ton foyer. Pour posséder cette gloire, tu dois par l'appel de Dieu qui t'est adressé par son Evangile, tu dois passer par la sanctification de l'Esprit et la foi dans la vérité. Donc on revient là au rôle de la Parole et au rôle de l'Esprit Saint. Le mari est en première ligne pour passer le premier par la sanctification de l'Esprit. Et comme il n'y a pas de majuscules en grec, la peut être aussi bien la sanctification de son propre esprit par le Saint-Esprit bien sûr, ou la sanctification que donne le Saint-Esprit quand on est en communion avec lui. Les deux sens sont bons. Donc mari chrétien, si tu veux manifester et être la gloire de Christ, de Dieu dans ton foyer, ta tâche principale est de t'attacher à ta propre sanctification par le Saint-Esprit et d'avoir foi dans la Parole de Dieu qui est la vérité ; sanctification, foi. Partout où le mari n'entre pas dans ce commandement du Seigneur, le foyer est un échec ; quelles que soient les qualités spirituelles de l'épouse. Le foyer est un échec complet. Si le mari n'entre pas dans la sanctification de l'Esprit et dans la foi dans la vérité pour posséder et manifester la gloire de Dieu, c'est un échec. Tu peux te dire chrétien, mais c'est chrétien de nom. Et un Chrétien qui ne manifeste pas la gloire de Christ, moi je ne l'appelle pas chrétien. Vous vous rappelez ce que dit Jésus dans l'Evangile de Jean ? "Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu". Il parle de la foi dans la vérité. Donc mari chrétien, si tu crois à la puissance de cet appel de Jésus-Christ qui t'appelle à entrer dans la sanctification de l'Esprit par la foi en la vérité, si tu crois ces paroles, tu vas voir la gloire de Dieu dans ta vie. Tu vas voir la gloire de Dieu se manifester dans ta vie de mari, d'époux. Il est aussi écrit dans l'épître aux Romains que tous les hommes sont privés de la gloire de Dieu par le péché. Le péché nous prive de la gloire de Dieu et le péché va priver le mari de la gloire de Dieu. Le péché c'est la désobéissance par rapport à la loi, à la Parole du Seigneur. "Tous les hommes ont péché et sont privés de la gloire de Dieu, mais le don gratuit du Seigneur, c'est le salut en Jésus-Christ", notre modèle. Alors est-ce que tu as compris, mari chrétien, est-ce que tu as compris la grandeur de ton appel ? Tu es appelé à être pour ta femme ce que Jésus-Christ est pour l'Eglise. Parfaitement ! Tu es appelé à être pour ta femme ce que Jésus-Christ est pour son Eglise. Il y en a qui me reprochent et qui me l'ont reproché publiquement, quand je parlais de ça, justement, d'oser dire : "Tu mets la barre trop haut, toi. On n'y arrivera jamais". Celui qui dit ça, il n'a rien compris dans la puissance de Dieu et dans la puissance de la foi. Parce que ce n'est pas nous qui y arrivons, c'est le Seigneur en nous qui nous y emmène si nous sommes décidés à entrer dans son plan et si nous sommes décidés à coopérer avec lui. Il nous y emmène mais par la foi en la personne de Christ qui habite en nous. Si j'ai foi en la personne de Christ et en ses promesses et en la puissance de sa Parole et si je coopère avec lui, il va me donner sa gloire et elle va se manifester dans ma vie de mari et dans mon couple ; puisque la gloire de Dieu c'est la présence manifestée de Dieu. Un mari qui est rempli de Christ au point de manifester dans son foyer, dans sa vie de couple la présence et la gloire de Dieu, vous ne pensez pas qu'il y a déjà beaucoup, beaucoup de problèmes qui sont réglés ? Il pourrait quand même y avoir des épouses récalcitrantes et des épouses qui rejettent quand même la présence et l'œuvre du Seigneur, mais en tout cas, toutes les conditions les meilleures sont remplies pour que le cœur de l'épouse soit gagné. Le cœur de l'épouse ne sera jamais gagné au Seigneur par un mari récalcitrant et rebelle ou qui n'entre pas dans la sanctification. Il n'aura pas la présence et l'appui de Dieu.

 

Maintenant, relisons après cette introduction Ephésiens 5. Toute l'épître aux Ephésiens, au départ j'avais envie de ne prendre que l'épître aux Ephésiens pour parler de ce sujet tellement elle est pleine d'enseignements sur le rôle du mari ; pas seulement dans le chapitre 5. Mais je vais lire dans Ephésiens 5, verset 25 : "Maris, aimez vos femmes comme Christ a aimé l'Eglise et s'est livré pour elle lui-même afin de la sanctifier après l'avoir purifiée par l'eau et la Parole". Mari, aime ton épouse exactement comme Christ aime l'Eglise, cette église pour laquelle il s'est livré lui-même pour la sanctifier. Vous comprenez bien qu'un mari ne peut pas le faire s'il ne s'est pas livré lui-même d'abord à Christ pour se sanctifier. Comment est-ce qu'il va pouvoir se livrer à son épouse pour la sanctifier si lui-même ne l'est pas ? Donc ça implique, si le mari doit aimer, et c'est un ordre du Seigneur, si le mari doit aimer son épouse exactement comme Christ aime l'Eglise, il doit avoir parfaitement compris comment Christ aime son Eglise ; et non seulement l'avoir compris, mais l'avoir réalisé dans sa propre vie. Et comme c'est un commandement de Christ, on n'a pas le droit de dire au Seigneur : "Tu places la barre trop haut, je n'y arriverai jamais". C'est de la pure et noire incrédulité par rapport à la Parole de Dieu. Puisqu'il nous dit : "Aime, mari, aime ton épouse, (c'est un commandement de Jésus), comme moi, j'aime mon Eglise". Moi ça me parle ça et ma réaction première, c'est de me précipiter aux pieds du Seigneur Jésus pour lui dire : "Seigneur Jésus, apprends-moi à aimer mon épouse comme toi tu aimes l'Eglise parce que j'ai honte, quand je te vois, j'ai honte de la manière dont j'aime mon épouse". Et je vous assure, les maris sont les premiers responsables. Je prêchais un jour sur ce thème en Suisse et au cours d'une des réunions, j'ai appelé les membres d'un couple, hommes ou femmes qui avaient des problèmes avec leur conjoint. Je ne pensais pas à des maris ou à des femmes en particulier, mais j'ai dit : "S'il y a ici quelqu'un qui est marié et qui a d'énormes problèmes avec son conjoint parce que lui ne marche pas bien avec le Seigneur ou pas du tout, approchez-vous, nous allons prier". Et j'ai été stupéfait. J'ai vu peut-être quatre-vingt femmes s'approcher ; que des femmes ! Pas un seul homme s'approcher. Ca voulait dire ou bien qu'il n'y avait que des femmes converties qui avaient des problèmes avec leur mari, ou que les maris n'ont pas osé se lever. Mais je pencherais plutôt pour le premier cas. Ca m'a fait pleurer sur l'estrade. J'étais là et je ne savais plus quoi dire. J'ai regardé, je ne voyais que des femmes. J'ai dit : "Mais regardez, frères et sœurs, regardez, il n'y a que des femmes, que des sœurs ici qui viennent pour prier parce qu'elles ont un problème avec leur mari, qui ne marche pas avec le Seigneur ou qui ne marche pas comme le Seigneur le voudrait". Quelle honte pour les maris ! "Maris, aimez vos femmes comme Christ a aimé l'Eglise". Vous voyez que l'ordre là touche à l'amour. Donc ça veut dire en tant que mari chrétien, que je vais supplier le Seigneur Jésus de me révéler en quoi consiste vraiment l'amour de Christ. Au verset 2 du même chapitre, il dit : "Marchez dans l'amour à l'exemple de Christ qui nous a aimés et qui s'est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur". Ca reprend un peu le même thème. Mais là il ajoute quelque chose, il dit : "Christ qui nous a aimés, qui s'est livré lui-même à Dieu". Alors il s'est livré comme offrande et sacrifice. Nous savons que Christ s'est livré comme offrande et sacrifice pour le péché. Nous, maris chrétiens, nous n'allons pas nous livrer en sacrifice pour le péché de notre épouse. Mais l'Esprit de Christ qui l'a animé pour faire cet acte d'offrande de lui-même pour sauver l'humanité, cet Esprit là doit nous animer, maris chrétiens. Ca veut dire que nous allons nous livrer entièrement au Seigneur et nous allons nous consacrer entièrement au bien de notre épouse, avec l'esprit qui animait Christ. Et il s'est livré comme offrande et comme sacrifice. L'esprit de sacrifice doit animer le mari chrétien ; pas l'esprit de sacrifice religieux, je vais faire un sacrifice pour toi, non, ce n'est pas ça. Mais l'esprit de s'offrir lui-même en renonçant à son intérêt personnel pour satisfaire l'intérêt de son épouse ; mais l'intérêt spirituel, pas pour satisfaire ses caprices parce qu'on en a assez de l'entendre crier. Ce n'est pas ça, s'offrir en sacrifice. Ca veut dire : faire l'offrande de sa vie pour surveiller étroitement le bien-être et le progrès spirituel de son épouse pour l'aider à grandir spirituellement. Donc ça implique que je vais sacrifier mes propres intérêts personnels. Au verset 9, il dit : "Marchez comme des enfants de lumière car le fruit de l'Esprit consiste en toutes sortes de bonté, de justice et de vérité". Donc quand on parle de l'amour de Christ, on parle du fruit du Saint-Esprit. C'est ça l'amour du Seigneur Jésus. Il est manifesté dans le fruit de l'Esprit qui se manifestait dans la vie de Christ et dans son caractère. Quand il dit au verset 14 : "C'est pour cela qu'il est dit : Réveille-toi, toi qui dors", j'applique ce verset aux maris chrétiens et je dis bien haut et fort : "Mari chrétien, réveille-toi, toi qui dors, réveille-toi, toi qui dors, et entre dans le plan du Seigneur pour sa gloire". Il y a un mystère profond dans les relations du mari et de son épouse comme il y en a un dans les relations de Christ et de son Eglise. A chaque fois que Paul s'adresse aux maris, la première exhortation qu'il leur adresse aux maris, c'est : "Aimez vos femmes". Aimez vos femmes ou élevez vos enfants ensemble etc., mais en tout cas ça s'adresse à sa femme ou à ses enfants ; à son foyer. Nous devons aimer Dieu de tout notre cœur, de toute notre force, de toutes nos pensées, de tout notre cœur et nos sentiments, et puis entendre la voix de Dieu qui nous dit ; "Qu'est-ce que j'ai fait au commencement ? Pourquoi ai-je créé un homme et une femme ? Dès le début ? J'aurais pu créer des êtres tous du même sexe, qui se seraient reproduit comme je ne sais pas moi, comme certaines plantes où ça pousse. Ce n'est pas comme ça que Dieu a voulu. Dès le départ, il a créé un homme pour la gloire de Dieu et une femme qui est tirée de l'homme pour être son aide pour la gloire de Dieu aussi. Et il a dit à l'homme : "C'est pourquoi l'homme plus tard quittera son père et sa mère". Pourquoi ? "Pour s'attacher à sa femme" ; s'attacher. Il s'attache lui-même par un acte volontaire. Il s'attache à sa femme pour former une seule chair, un seul corps. Et quand on parle de Christ et de l'Eglise, c'est exactement la même chose. Christ a quitté son Père dans le ciel pour descendre sur la terre, pour donner sa vie pour son Epouse, pour s'attacher à elle pour toujours. Et au verset 23 il est dit : "Le mari est le chef de la femme comme Christ est le chef de l'Eglise qui est son corps et dont il est le sauveur". Donc ce n'est pas chef au sens tyran autoritaire : "Fais-moi ci, ne me fais pas ça". Ca c'est la méthode du monde. C'est pour ça que les femmes se rebellent contre des maris comme ça. Mais chef comme Christ l'est ; c'est-à-dire le modèle, celui qui est rempli de la présence et de la gloire de Dieu, qui va être le modèle de son épouse et qui va l'aider, puisque elle-même est son aide. Vous savez que Christ est venu en disant : "Moi qui suis le Seigneur et le maître, vous faites bien de m'appeler Seigneur et maître, parce que je le suis, mais je suis venu pour vous servir". Et jusqu'au dernier repas, quand il s'est dépouillé de sa tunique et qu'il a ceint une serviette, qu'est-ce qu'il a fait ? Il a lavé les pieds de ses disciples et il a montré qu'il était leur serviteur, tout en étant le maître et le Seigneur. Et il dit au mari : "Sois comme cela. Tu es le maître par la position que je t'ai donnée dans le couple, mais n'ose pas utiliser cette position pour assouvir tes désirs ou tes passions personnelles, ton autoritarisme personnel, sois comme le Seigneur Jésus le serviteur de ta femme tout en étant son maître et elle va te respecter ; parce qu'elle sait que tu es consacré à son bien pour la servir".

 

Il y a un passage dans Ephésiens 2 verset 14 qui m'a parlé beaucoup aussi à propos des relations du mari et de la femme. Ephésiens 2 : 14. Je vais lire à partir du verset 13. Il dit : "Mais maintenant, en Jésus-Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le Sang de Christ". C'est la même chose entre maris et femmes. "Car il est notre paix, lui qui des deux n'en n'a fait qu'un". Là il parle dans ce passage des juifs et des païens qui étaient ennemis, qui ne pouvaient pas se voir. Et il a dit : "Par le sang de Christ, j'ai renversé le mur de séparation, l'inimitié et des deux, je n'en ai fait qu'un". Ca s'applique exactement aux relations entre maris et femmes. Je lis la suite, à partir du verset 14, je relis : "Car il est notre paix, lui qui des deux (pensez au mari et à la femme) n'en a fait qu'un et qui a renversé le mur de séparation". Quel mur énorme de séparation dans tellement de couples ! De couples chrétiens ! Un mur de séparation, un mur d'inimitié, un mur d'incompréhension, un mur de haine ! "Qui a renversé le mur de séparation, l'inimitié, ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, un seul corps en établissant la paix et de les réconcilier l'un et l'autre en un seul corps avec Dieu par la Croix". Dans les couples où ça ne marche pas, c'est que la croix n'a pas fait son œuvre dans la vie du mari d'abord. Il ne pense qu'à ses intérêts personnels, donc la croix n'a pas mis à mort et tué ce désir égoïste d'être servi dans ses intérêts personnels. Vous voyez que le seul moyen d'abattre le mur d'inimitié, c'est de faire passer la croix pour faire mourir l'égoïsme personnel. Les hommes sont des égoïstes. Je ne parle pas des hommes au sens général, je parle de sexe masculin. Le sexe masculin est un sexe égoïste. Egoïste ! Les femmes non régénérées aussi, mais la femme a un cœur plus grand ; naturellement ; bien qu'il ne soit pas régénéré quand elle ne connaît pas le Seigneur. Mais la caractéristique de l'homme non régénéré, numéro un, c'est l'égoïsme. Vous ne trouvez pas, hommes qui êtes là et qui me regardez, qui m'entendez ? Moi je sais très bien parce que j'en suis un et je n'étais pas régénéré. Je ne pensais qu'à mes intérêts personnels et bien rarement à ceux de ma femme, sinon indirectement pour satisfaire les miens. Moi je l'avoue à ma honte parce que le Seigneur m'a repris, il m'a même châtié, corrigé et j'ai dû me repentir et m'humilier profondément devant Dieu en lui demandant : "Pardon, Seigneur. Fais-moi la grâce d'aller encore plus loin parce que je veux être comme Christ, comme lui, dans mes relations avec ma femme". Donc il nous fait comprendre que pour manifester l'amour de Christ, dans la vie d'un mari chrétien, il faut que la croix passe dans son propre cœur pour mettre à mort tout ce qui est charnel, tout ce qui est égoïste et tout ce qui est désir personnel dans la vie de ce mari. Et je vous assure que ce n'est pas un petit travail du Seigneur dans la vie des maris chrétiens. Il y a beaucoup de maris chrétiens qui estiment être d'excellents chrétiens et qui traitent leur femme d'une manière, je n'ai pas de mots pour le décrire, en tout cas incompréhensible. Je dis : Est-ce qu'ils ont vraiment compris l'appel que le Seigneur leur donne ? Alors quand je vois ces séparations, ces divorces de chrétiens, ces pasteurs chrétiens qui divorcent, qui se remarient et puis qui vont ensuite témoigner qu'ils sont les plus heureux des hommes et que c'est bien comme ça et... Je dis : "Mais est-ce possible d'entendre des choses comme ça ? C'est la croix qui n'est pas passée dans ce foyer. Si la croix était passée dans la vie de cet homme qui parle comme ça, il serait resté fidèle à sa femme, il serait resté rempli du Saint-Esprit pour intercéder pour elle, quelle que soit sa situation spirituelle. C'est que la croix n'est pas passée dans sa vie à lui et il a réglé son problème par le divorce et la fuite pour essayer de trouver une autre âme sœur et ça va recommencer avec l'autre parce que son propre problème n'est pas réglé. La croix. Dans Ephésiens 3 et versets 16 et 17, il prie, Paul en disant : "Qu'il vous donne (le Seigneur), selon la richesse de sa gloire d'être puissamment fortifiés par son Esprit dans l'homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi". Maris, voilà ! Que tu sois, mari chrétien, puissamment, Paul prie pour ça, fortifié dans ton être intérieur, pour que Christ habite en toi par la foi". Et si Christ habite en toi par la foi, tu ne vas pas divorcer, si ta femme est épouvantable. Jamais ! Elle partira, peut-être, mais toi, tu resteras fidèle parce qu'il y a Christ en toi et que Christ, c'est la mort de la chair et c'est la résurrection et la vie éternelle qui te remplit. Et il ajoute : "En sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi afin qu'étant enracinés et fondés dans l'amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints l'amour de Christ". Alors applique ça au mari chrétien. Mari chrétien, si tu es fondé et enraciné en Christ, dans son amour et que tu manifestes la nature et la vie de Christ, c'est la gloire du Seigneur dans ton foyer qui se manifeste. Mais tu comprends que la croix doit passer par là ? Pour mettre à mort ton égoïsme d'homme et pour que se manifeste ce merveilleux amour de Christ qui n'a rien à voir avec l'amour humain. Si vous lisez dans 1 Corinthiens 13, juste les versets 4 à 7, vous avez là la description exacte de ce qu'est l'amour de Christ pour son Eglise ; donc l'amour du mari pour sa femme. Maintenant, je vais le relire et toi, mari chrétien et moi aussi, écoute bien et voit honnêtement devant Dieu si tu mets ça en pratique vis-à-vis de ton épouse. Je lis, 1 Corinthiens 13 : 4 : "L'amour est patient, il est plein de bonté. L'amour n'est pas envieux. L'amour ne se vante pas (ça aussi c'est une caractéristique masculine). L'amour ne se vante pas, il ne s'enfle pas d'orgueil, il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche pas son intérêt". L'amour de Christ n'est pas égoïste. "Il ne s'irrite pas". Il ne s'irrite pas. Ca t'arrive, mari chrétien de t'irriter encore contre ton épouse ? Et ne me dis pas : "Oui, mais si tu savais ce qu'elle m'en fait voir" ! Non ! Parce que si tu réponds comme ça, tu n'es pas comme Christ. Dieu te demande de manifester l'amour de Christ envers ceux qui sont les moins aimables. Envers tes pires ennemis. A combien plus forte raison avec celle qui est ton épouse, même si elle a un caractère difficile. Vous ne croyez pas que Christ doit nous supporter, nous ? Et quand il est venu sur la terre, que nous n'étions pas sauvés, est-ce qu'il a attendu que nous soyons sauvés pour nous aimer et pour venir se livrer pour nous ? Il est venu se livrer à des êtres qui étaient abominables dans leurs péchés, absolument indignes d'être aimés. Il nous a aimés d'un amour parfait au point de donner sa vie et son sang pour nous et c'est comme ça, maris qu'il nous demande d'aimer nos épouses les plus récalcitrantes. "L'amour ne soupçonne point le mal". Il n'a pas d'idée préconçue. Si sa femme rentre un peu tard, il ne va pas dire : "Elle est en train de me tromper" ou quelque chose comme ça. Ca c'est soupçonner le mal. Il ne va pas chercher des choses qui ne sont pas vraies. "Il ne se réjouit pas de l'injustice (c'est-à-dire du péché), mais il se réjouit de la vérité. Il excuse tout", pas dans le sens : "Je vais excuser le péché et puis faire du compromis". Il excuse tout. Ca veut dire : il va avoir un esprit ouvert pour comprendre ce qui se passe et pour redresser fermement si ç'est le cas, mais dans l'amour de Christ en donnant l'exemple. "Il croit tout, il espère tout, il supporte tout". Avec un tel amour comme ça dans le cœur, mari chrétien, est-ce qu'il est possible qu'il existe une femme dans le monde, la tienne, qui ne t'aime pas, si tu es rempli de cet amour-là ? Vous savez, je crois que les femmes ne sont pas stupides. Les femmes savent reconnaître les qualités spirituelles de leur mari et elles seraient bien folles, celles qui décident de quitter un mari comme ça. Elles mettent un grand soin à bien les choisir, à bien les garder quand il leur plaît et quand elles ont trouvé un homme de qualité, elles s'y attachent et elles veulent le garder. C'est ce que je crois ; à moins d'être une dévergondée, une prostituée, mais elles ont d'autres problèmes, les pauvres, qu'on ne va pas examiner ici. Mais en tout cas, ce que je crois, c'est que le mari qui est rempli de cet amour-là va réunir dans ses mains tous les atouts pour garder son épouse avec lui dans les meilleures conditions possibles. Vous êtes d'accord avec moi ? Et maintenant, vous avez à contrario, l'amour humain décrit dans ce passage aussi. Parce que l'amour humain qui est le contraire de l'amour divin, vous prenez ce passage et vous le mettez à l'envers, avec une négation, vous avez la description parfaite de l'amour humain qui unit souvent le mari et la femme dans tant de couples. L'amour humain n'est pas patient ; l'amour humain n'a aucune bonté ; l'amour humain est envieux ; l'amour humain se vante ; l'amour humain s'enfle d'orgueil ; l'amour humain fait tout malhonnête (par rapport à la parole du Seigneur. On ne met pas en application la Parole) ; l'amour humain cherche son propre intérêt". Voilà sa caractéristique numéro un : l'amour humain cherche son propre intérêt. C'est pour ça qu'il y a tant de lunes de miel qui finissent à coups d'assiettes cassées sur la tête six mois après parce que ce n'était qu'un amour humain et il n'y avait rien de divin dans cet amour. La lune de miel est passée et les problèmes commencent à sortir et quand les problèmes se manifestent, on n'a pas la force du Saint-Esprit pour pouvoir les résoudre dans le Seigneur et l'on se sépare. Et ça fait des drames parce que la croix n'est pas passée par là. Et je parle de chrétiens. Dans le monde, bien sûr... Quelle situation terrible dans le monde, où il y a de plus en plus de divorces, de séparations, de foyers brisés, avec toutes les conséquences terribles pour les uns et les autres, les enfants. Mais dans des foyers chrétiens, il y a l'espoir de Jésus pour que tous nos problèmes soient résolus de la meilleure manière possible en Christ.

 

Alors je vais rappeler quelles sont les principales caractéristiques de l'amour de Christ pour son Eglise. Là on en a déjà vues quelques-unes, mais je les rappelle, ça fait du bien. Moi ça me fait du bien de me les rappeler constamment. Puisqu'il est dit que tu dois aimer ton épouse comme Christ aime l'Eglise, je rappelle les principales caractéristiques de l'amour de Christ dont je dois être rempli en tant que mari Chrétien. La première, je l'ai mise en tout premier, c'est la bonté et la fidélité. Ce sont des mots qui sont presque toujours unis, j'étais étonné de le voir sur ma concordance, depuis le début de la Bible jusqu'à la fin, on parle toujours de la bonté et de la fidélité de Dieu ; bonté et fidélité : les deux qualités sont constamment unies. Donc mari chrétien, tu dois être rempli de bonté et de fidélité pour ta femme. Dans le Psaume 86, verset 15, parmi tant d'autres versets qui parlent de la bonté et de la fidélité du Seigneur, j'ai pris celui-là : Psaume 86 verset 15 : "Mais toi, Seigneur" (alors rappelez-vous que là il parle au Seigneur, mais comme nous, maris, nous devons refléter la gloire de Christ et être comme lui, ça s'adresse aussi aux maris chrétiens). "Mais toi, Seigneur, tu es un Dieu miséricordieux et compatissant ; lent à la colère, riche en bonté et en fidélité". Je dois être en tant que mari chrétien compatissant, miséricordieux, lent à la colère et surtout riche en bonté et en fidélité parce que ce qui fait le charme d'un homme, c'est sa bonté. Un homme qui est rempli de bonté pour son épouse et de fidélité est plein de charme pour elle. L'homme regardera peut-être plus facilement l'apparence extérieure d'une femme, mais la femme regarde la bonté. Riche en bonté et en fidélité. Dans Matthieu 23, dans la bouche de Jésus et au verset 23. Matthieu 23, verset 23. Jésus parle aux scribes et aux pharisiens et il leur dit : "Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites" (malheur à vous, maris chrétiens hypocrites. C'est moi qui le dis, ça) parce que vous payez la dîme de la menthe, de l'aneth, du cumin et que vous laissez ce qui est le plus important dans la loi : la justice, la miséricorde et la fidélité. C'est là ce qu'il fallait pratiquer sans négliger les autres choses. Conducteurs aveugles ! Qui coulez le moucheron et qui avalez le chameau". Ce n'est pas une description du comportement de beaucoup de maris, ça ? Des conducteurs aveugles qui coulent le moucheron et qui avalent le chameau ? Qui voient des problèmes énormes gros comme ça alors qu'il n'y a rien du tout et alors que les choses essentielles auxquelles ils devraient s'attaquer, ils les laissent, ils les négligent ? Je ne juge personne. N'oubliez pas que je suis un mari moi aussi, donc je suis le premier à me prêcher. Mais je voudrais stimuler la conscience des maris chrétiens pour qu'ils arrêtent de pratiquer ce qu'ils pratiquent aujourd'hui et que la gloire de Christ et de Dieu se manifeste dans leur vie et dans l'Eglise, en premier. Donc au lieu d'aller dans des réunions, de pratiquer, de sauter, de danser et de parler en langues, je dirais aux maris chrétiens : "Occupe-toi de ta femme d'abord et de manifester la gloire de Christ dans ton foyer et après, tu pourras"... Bon. Regardez dans Osée 2. Dans Osée 2, il y a un passage magnifique. Dans le livre du prophète Osée, c'est un appel déchirant de Dieu qu'il adresse à un peuple infidèle. Et il se compare lui-même à un mari qui a une femme infidèle et il crie pour rappeler sa femme et la ramener. C'est vraiment déchirant quand vous lisez ça. Et après avoir annoncé des jugements terribles si elle n'écoutait pas la voix du Seigneur, il dit dans Osée 2 et verset 16 : "C'est pourquoi voici (il parle à sa femme infidèle), je veux l'attirer (je veux l'attirer) et la conduire au désert et je parlerai à son cœur". Voilà ce qu'elle attend ta femme. C'est que tu l'attires et que tu la conduises au désert, au désert où elle va être seule avec toi pour parler à son cœur. "Là, je lui donnerai ses vignes et la vallée d'Akor comme une porte d'espérance. Là elle chantera comme au temps de sa jeunesse et comme au jour où elle remonta du pays d'Egypte. En ce jour-là, dit l'Eternel, tu m'appelleras mon mari et tu ne m'appelleras plus mon maître. J'ôterai de sa bouche les noms des Baals afin qu'on ne les mentionne plus par leurs noms et en ce jour-là je traiterai pour eux une alliance avec les bêtes des champs, les oiseaux du ciel et les reptiles de la terre. Je briserai dans le pays l'arc, l'épée et la guerre et je les ferai reposer en sécurité. Je serai ton fiancé pour toujours". Ton fiancé qui est une façon de dire aussi ton époux. Quand on est fiancé pour toujours avec quelqu'un, on est son époux. Notre fiancé céleste, c'est Jésus. Les noces de l'Agneau ne sont pas encore consommées, mais c'est quand même notre époux et nous sommes son Epouse. Nous sommes sa fiancée céleste en tant qu'Eglise de Jésus. Nous nous préparons à sa venue et nous nous préparons, maris chrétiens, à la venue du Seigneur en nous sanctifiant pour notre épouse. "Je serai ton fiancé pour toujours, écoutez la suite, je serai ton fiancé par la justice, la droiture, la grâce et la miséricorde et je serai ton fiancé par la fidélité et tu reconnaîtras l'Eternel". Vous voyez comment cette épouse infidèle va pouvoir reconnaître l'Eternel et revenir à son mari ? En ayant la révélation de la bonté, de la justice, de la miséricorde et de la fidélité de son mari. Elle a compris et elle revient. C'est comme ça que tu vas gagner le cœur de ta femme : en étant son fiancé pour toujours par la justice, par la miséricorde, par la bonté, par la fidélité. "Et tu reconnaîtras l'Eternel. Et en ce jour-là, j'exaucerai, dit l'Eternel, les cieux, ils exauceront la terre. La terre exaucera le blé le moût et l'huile". Ca veut dire qu'il y a une bénédiction pour la terre entière quand la femme revient à son mari rempli de bonté, de justice et de fidélité. Mais c'est la responsabilité du mari d'être comme cela pour attirer sa femme et parler à son cœur. Tu comprends comment tu vas attirer ton épouse et parler à son cœur ? de cette manière-là. Pas en la forçant à marcher avec le Seigneur, pas en la forçant d'avoir la foi, pas en la critiquant parce qu'elle ne marche pas assez vite avec Dieu, pas en lui assénant des coups de versets bibliques sur la tête. Enfin, toutes sortes de raisons qui ne sont pas bibliques. Mais en étant le Christ de ton épouse. Et il parle d'attirer pour parler au cœur. Et je vais relire dans Jean 12 verset 32 cette parole de Jésus. Jean 12 : 32 : "Et moi quand j'aurai été élevé de terre, j'attirerai tous les hommes à moi". Voyez comment le divin Epoux va attirer les hommes ? Comment ? Par l'exemple qu'il a donné en étant élevé sur la croix devant la terre entière. C'est comme ça que mon cœur a été attiré par Jésus, parce que je l'ai vu sur la croix, donnant sa vie pour moi, par amour pour moi. Et en tant qu'épouse, elle sera attirée par toi, mari chrétien. Si tu montes sur ta croix, tu vas l'attirer et parler à son cœur.

 

Dans 2 Corinthiens 1, verset 17 : "Ou bien mes résolutions sont-elles des résolutions selon la chair en sorte qu'il y ait en moi le oui et le non ? Aussi vrai que Dieu est fidèle", (alors n'oublie pas, mari chrétien, que Dieu t'appelle à être fidèle ; bon et fidèle). Il dit : "Aussi vrai que Dieu est fidèle, la parole que nous vous avons adressée n'a pas été oui et non. Car le Fils de Dieu Jésus-Christ qui a été prêché par nous au milieu de vous, par moi, par Sylvain, par Timothée n'a pas été oui ou non. Mais c'est oui qui a été en lui". Donc quand on parle de la fidélité du mari, ça veut dire que moi, mari chrétien, je ne vais pas avoir une parole ambiguë, oui et non. Ca sera une parole fidèle, le oui sera dans ma bouche. En ce qui concerne mon alliance avec ma femme, en ce qui concerne mon alliance avec Dieu pour lui être fidèle et manifester tout l'amour de Dieu pour ma femme, ça ne sera pas un engagement à moitié, ça sera un oui ferme et définitif ; comme Christ a été oui pour nous. Dans 2 Timothée 2 : 13, je parle toujours des caractéristiques de l'amour de Christ : "Si nous sommes infidèles, lui demeure fidèle car il ne peut se renier lui-même". Si mon oui est oui, quand je me suis engagé par le mariage envers ma femme, c'est oui pour la vie. C'est oui pour toujours. Je ne vais pas parler ce soir de l'indissolubilité du mariage, mais je me contente de le rappeler en passant, que pour Dieu le mariage est indissoluble et que s'il permet dans des circonstances particulières la séparation, notamment pour cause d'infidélité du conjoint, la Parole de Dieu n'autorise en aucun cas le remariage, il le considère comme un adultère. Et je suis prêt à le prouver par la parole du Seigneur, et ceux qui enseignent autre chose sont des serviteurs infidèles qui attirent le troupeau dans les ténèbres. Il faut le comprendre, ça. Parce qu'il est dit : "Si nous nous sommes infidèles, lui demeure fidèle. Il ne peut se renier lui-même". Quand j'ai donné mon engagement pour mon épouse, je vais lui demeurer fidèle même si elle était infidèle. Et je vais faire comme Christ, je vais intercéder pour elle, je vais intercéder pour elle, je vais jeûner, je vais prier pour qu'elle me revienne et qu'elle revienne au Seigneur. Et j'aurai Dieu avec moi et il va confirmer sa Parole dans ma vie. En tout cas, c'est de cette manière-là que je vais le glorifier et il me donnera la force de passer par cette épreuve parce que je veux être fidèle à quelqu'un d'infidèle, je veux être fidèle jusqu'au bout, comme Christ est fidèle même si nous sommes infidèles. Ceci pour dire à quel point, pour le Seigneur, la fidélité, ce n'est pas une question de sentiments, c'est une question d'obéissance au Seigneur. Et dans l'obéissance au Seigneur, il me donne toute la puissance de son Esprit. Dans l'Apocalypse, il est appelé le fidèle et le véritable. Le fidèle et le véritable ! Vous savez où je serais aujourd'hui si Jésus n'avait pas été fidèle pour me garder dans mes infidélités ? S'il m'avait dit : "Ah bon, tu es comme ça ? Moi, je divorce et je vais en épouser un autre que toi ou une autre que toi". Je serais perdu aujourd'hui. C'est parce qu'il a été fidèle que j'ai pu revenir au Seigneur bien souvent quand j'étais infidèle.

 

Alors esprit de bonté ou de fidélité, ensuite, je mets esprit de service et de sacrifice. Esprit de service et de sacrifice ! Pas d'esclavage, ne pas maintenir son épouse en esclavage, mais un service et un sacrifice rendu dans l'Esprit de Christ comme un maître envers ses serviteurs, un maître qui devient lui-même le serviteur de ses serviteurs. Il ne faut pas que le mari démissionne de ses responsabilités. Ca arrive quelquefois que des maris chrétiens aient des fortes têtes comme épouses. Et le risque à ce moment-là, c'est soit de démissionner en disant : "Je n'en peux plus, elle et trop forte pour moi, alors je lâche prise et je laisse tomber". Ca, c'est le premier cas. Le deuxième danger, c'est de prendre une autorité despotique en disant : "Ah, elle fait sa forte tête, elle va voir ce qu'elle va voir, alors elle va comprendre et je vais lui imposer ma volonté". Les deux cas sont à exclure complètement. Mais comment Christ agit envers nos fortes têtes à nous ? Par sa bonté, par sa fidélité, par son esprit de sacrifice et par sa fermeté dans l'amour. Sa fermeté dans l'amour et dans la sagesse du Seigneur. Alors ne me demandez pas des recettes en disant : "Bon, dans tel cas, qu'est-ce qu'il faut faire ? Et dans tel cas ? Je dirai : "Si, en tant qu'époux, tu es décidé à être pour ton épouse ce que Christ est pour ton église, dans ta communion avec Jésus, il va te montrer exactement ce qu'il faut faire. Tu manques de sagesse, demande-la lui, il te la donnera en abondance. Tu manques de fermeté dans l'amour, demande-la lui, il te la donnera en abondance. Il est ton modèle, il y est passé, il sait ce que c'est que des fortes têtes parce qu'il a affaire à nous et il est le chef de l'Eglise et l'Epoux de l'Eglise, il sait exactement ce qu'il faut faire, il va te le montrer. Approche-toi de Jésus et dis-lui : "Regarde, Seigneur, je n'y arrive pas. Montre-moi". Il va te montrer. Ne te décourage pas. Il va te montrer parce qu'il est vivant et qu'il vit en toi. Alléluia ! En tout cas, il est dit dans Ephésiens 5 : 29 qu'il la nourrit et il en prend soin, de son épouse, comme Christ le fait pour l'Eglise. Donc, je vais bien, si j'ai l'esprit de service en tant que mari, je vais bien veiller à prendre soin de mon épouse, sur tous les plans. Je ne vais pas lui passer ses caprices quand ils sont charnels, mais je vais l'enseigner dans l'amour sur ce qu'il faut faire et je vais lui laisser la liberté, une totale liberté comme Christ le fait pour nous. Si je commence à exercer la discipline au sens autoritaire du terme, j'ai quitté le domaine de Christ pour entrer dans celui de Satan. Satan travaille toujours par la manipulation, par la séduction, par la force, par la contrainte. Et un mari qui utilise ses armes, c'est un outil entre les mains de Satan et pas entre les mains de Christ. Dès que tu commences à manipuler ta femme et à exercer une autorité despotique sur elle, tu es un outil entre les mains de Satan. Repens-toi de ça mais utilise la fermeté dans l'amour et dans la sagesse que Jésus est prêt à te donner. Tu vas dire la vérité, tu vas prier, tu vas intercéder, tu vas dire ce qui est, tu vas le faire toi-même et tu vas donner l'exemple et tu vas entourer ta femme d'amour et de miséricorde et tu vas la laisser libre. Et si Christ prend soin de nous et nous nourrit, je dois le faire aussi en tant que mari sur le plan spirituel. Je vais la nourrir des choses de Dieu. Ca veut dire que je vais me nourrir moi-même des choses du Seigneur, de sa Parole, être rempli du Saint-Esprit et faire tout ce que je peux pour nourrir mon épouse : "De quoi as-tu besoin" ? Je dois même pouvoir discerner pour elle ce qu'il lui faut alors qu'elle ne s'en rend pas encore compte, de même que Christ le fait pour moi, et lui apporter le meilleur, c'est-à-dire la présence de Dieu et son amour, l'amour de Christ. Je dois avoir un esprit d'intercession et de prière pour elle ; un esprit d'intercession et de prière.

 

Alors j'ai parlé de la bonté, de la fidélité, j'ai parlé du service et du sacrifice, maintenant je dis : un esprit d'intercession et de prière. Vous savez quel est le ministère de Christ aujourd'hui auprès du Père ? Il est à la droite du Père et il intercède pour son Eglise qui est son Epouse. Il intercède jour et nuit en permanence pour nous, son Epouse. Moi, mari de ma femme, je dois passer du temps à intercéder auprès de Dieu pour elle. Pour moi d'abord, pour dire : "Seigneur, ouvre mon intelligence, donne-moi la sagesse, la capacité d'être comme toi vis-à-vis d'elle. Mais donne-moi, Seigneur, ta nature, mais je te prie pour elle. J'intercède pour que tu ouvres son intelligence, que tu lui fasses comprendre les choses de Dieu, que tu ouvres son cœur à ta Parole, que tu ouvres son cœur à sa responsabilité de femme, d'épouse, vis-à-vis de toi, de moi, des enfants, que tu ouvres"... Si le mari n'intercède pas, il ne doit pas se plaindre après, que sa femme n'aille pas bien avec Dieu. Quand tu auras tout fait pour intercéder, tout fait ce que tu as pu pour intercéder, tout ce que tu as pu, tu peux peut-être commencer à te plaindre, mais pas avant. Et encore ! Parce que je ne sais pas où tu t'arrêteras si tu veux tout faire pour intercéder pour ton épouse. Il intercède pour nous. Donc je vais me mettre à genou et je vais intercéder pour mon épouse. "Seigneur, bénis-la, ouvre son cœur, qu'elle comprenne, fais-lui du bien". Et je dirais un esprit enfin de sainteté ; un esprit de sainteté. Mari, je dois être rempli d'un esprit de sainteté vis-à-vis de mon épouse parce qu'il est dit dans Ephésiens 5 : 27, je le relis parce que c'est tellement important. Dans Ephésiens 5 : 27, si je dois aimer mon épouse comme Christ a aimé l'Eglise, c'est pour la faire paraître devant lui comme Christ le fait pour faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse sans tache ni ride ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable". C'est ainsi que les maris doivent aimer leur femme. Donc mon but principal en tant qu'époux, ça va être de veiller à la sainteté de ma femme. Pour cela à ma propre sainteté d'abord, bien sûr. Comme je le disais tout à l'heure, on ne peut pas veiller sur la sainteté de quelqu'un si nous n'y sommes pas nous-mêmes, dans la sainteté. Donc mon but principal, c'est de rechercher pour moi la sanctification et d'aider ma femme à atteindre cet état où tous les deux ensemble étant membres de l'Eglise de Jésus, nous allons pouvoir paraître devant lui sans ride ni tache ni rien de semblable. Et il est dit ailleurs dans les épîtres : "C'est lui qui le fera, Jésus, par sa puissance qui habite en nous". Si nous sommes fidèles, il va agir en nous parce que tout se fait par la foi personnelle en Jésus-Christ. Sainteté, esprit de sainteté ! Dans 2 Corinthiens 11 : 2, Paul dit aux Corinthiens : "Je suis jaloux de vous d'une jalousie de Dieu (je dois être jaloux de ma femme d'une jalousie de Dieu) parce que je vous ai fiancés à un seul Epoux pour vous présenter à Christ comme une vierge pure". Tu vois le but que Dieu te donne en tant que mari chrétien ? Tu as été fiancé par Christ à une seule épouse pour que tu la présentes à Dieu comme une vierge pure. Tu vas travailler à sa sanctification parce que toi, tu t'es laissé travailler à la sanctification par l'Esprit du Père qui est en toi et l'Esprit du Seigneur. Et dans Hébreux 13, verset 4, ça c'est un point qui est aussi très important parce que c'est une pierre d'achoppement dans beaucoup de couples chrétiens. Hébreux 13, verset 4 : "Que le mariage soit honoré de tous et le lit conjugal exempt de souillure car Dieu jugera les impudiques et les adultères". Donc il parle du mariage et il dit, puisque nous parlons de l'esprit de sainteté qui doit régner dans le mariage, il dit : "Que le mariage soit honoré de tous" (ça veut dire : Considère l'importance du mariage pour Dieu et honore cette institution divine en faisant tout pour que ton propre mariage soit entièrement saint à la gloire de Dieu) car Dieu jugera les impudiques et les adultères". Ce qui peut souiller la sanctification d'un foyer chrétien, c'est l'impudicité ou l'adultère. L'adultère, je dirais ça va de soi. Mais l'impudicité, ce n'est pas aussi évident que ça et je dois souligner avec force que dans les relations sexuelles entre maris et femmes, il doit y avoir la plus parfaite sainteté. Et je vais insister un peu là-dessus parce que je sais que beaucoup de couples chrétiens chutent sur ce plan-là par des pratiques sexuelles qui sont celles du monde et que Dieu condamne ou qui sont celles des animaux et que Dieu condamne, qui sont celles de Sodome et de Gomorrhe et que Dieu condamne et qui se retrouvent dans beaucoup de couples chrétiens. C'est ce qu'il appelle par l'impudicité qui souille le lit conjugal. Je vais insister un peu là-dessus parce que c'est important. Je parle à des maris chrétiens. Toutes les pratiques sexuelles qui se trouvent dans le monde sont souillées par le péché. Aucune d'entre elles ne doit subsister dans un mariage chrétien ; aucune, absolument aucune. Le monde est souillé par le péché complètement. Aucune de ces pratiques ne doit se retrouver dans un couple chrétien. Toutes les pratiques sexuelles, je suis en train de demander au Seigneur jusqu'où je dois aller, en ce moment. Parce que je sais que c'est un problème pour beaucoup de couples et que ce n'est pas assez prêché clairement dans l'Eglise de Jésus-Christ. Donc je demande au Seigneur et je dis : "Seigneur, jusqu'où tu veux que j'aille" ? Et le Seigneur me demande de dire que toutes les pratiques anales et orales qui impliquent la bouche et l'anus sont interdites dans la loi du Seigneur dans un couple chrétien. La seule position sexuelle qui est agréable au Seigneur est celle où le mari et la femme se font face et je le dis clair et net, toutes les autres sont une abomination pour Dieu : les positions sexuelles animales que vous voyez dans la nature, les positions sexuelles qui existent dans la sodomie et dans la prostitution sont à exclure de manière totale et absolue du couple humain ; ou l'auto ou la double masturbation ou des choses aussi horribles que ces choses-là. Il ne faut pas, bien-aimés que des maris et des femmes chrétiennes entrent dans ces pratiques car ils attirent le jugement de Dieu sur eux et sur leur famille et sur leurs enfants. Ils sont en train de souiller le lit conjugal par des pratiques qui sont interdites par le Seigneur. Et je le dis avec fermeté parce que je suis poussé par l'Esprit du Seigneur à le dire : il y a un danger mortel dans ces pratiques, il y a non seulement des dangers de stérilité, des dangers de grossesse interrompue, des dangers de mort, des dangers de tous ces types-là parce qu'on ouvre le porte à des esprits de ténèbres qui ne se privent pas d'exercer leurs méfaits. Combien de maris chrétiens traitent leur femme comme un simple objet de plaisir sexuel ? Je parle de maris chrétiens : un simple objet de plaisir sexuel ! Ce n'est qu'une forme de mépris. Alors je fais un appel à tous les maris chrétiens pour que le lit conjugal soit exempt de toute souillure de ce type ; que nous considérions vraiment que Dieu a établi les choses d'une manière pure et claire au départ et que c'est le péché qui a souillé toutes ces choses parce que Satan a introduit toutes ces pratiques pour souiller et faire périr l'humanité. Mais quand nous recevons le Seigneur dans notre couple et dans notre vie, il veut nous rétablir comme il avait prévu au début et je vous assure, bien-aimés que si nous rentrons dans le plan original du Seigneur, non seulement le plaisir et la jouissance sexuelle seront parfaits et absolus, parce qu'on est dans le plan du Seigneur, mais en même temps nous aurons une satisfaction profonde du cœur qui est inégalable et nous ferons plaisir à Dieu notre Père qui a voulu les choses ainsi. Amen ? Alléluia ! Alors si nous regardons ce modèle que Dieu met devant nous, maris chrétiens et si nous nous comparons à ce que Dieu nous demande, je suis persuadé que nous devons nous repentir ensemble et tous, de tous nos manquements personnels à ce modèle que Dieu place devant nous.

 

Et pour conclure, je voudrais indiquer quelques voies simples dans la Parole pour revenir à nous placer dans un état où nous pourrons rentrer dans le modèle du Seigneur. Ce qu'il nous faut, maris chrétiens, si nous nous rendons compte qu'il y a une différence entre ce que nous faisons et ce que le Seigneur demande, la première des choses à faire, c'est de nous mettre à genou devant Jésus pour demander à être illuminés par son Esprit et par sa Parole ; que nous ne soyons pas simplement convaincus parce que nous avons entendu un message une fois, mais que nous puissions nous placer devant Jésus en disant : "Seigneur, il faut que ton Saint-Esprit illumine mon cœur et qu'il remplisse mon cœur de ta Parole parce que je veux t'obéir et entrer dans ton plan. Tu dois avoir ça, la première chose. Ensuite deuxième chose, il faut que tu sois rempli de foi parce que tu auras besoin de foi et uniquement de foi pour entrer dans ce modèle parfait de mari chrétien. C'est par la foi dans la personne de Jésus qui habite en toi, je répète, c'est tellement important, c'est par ta foi personnelle en la personne de Jésus, pas dans les doctrines simplement de Jésus, c'est par ta foi personnelle dans la personne de Jésus qui habite en toi, qui est venu sur cette terre et qui a vécu et qui a tout vécu, qui a été tenté en toutes choses sans jamais commettre de péché, il habite en toi et c'est par ta foi que tu vas rentrer dans le plan déjà accompli par Jésus pour toi. Il a été fait pour toi sanctification, jutice, rédemption et salut et c'est par ta foi en lui que tu vas pouvoir devenir comme lui un époux parfait pour ta femme ; par la foi en lui. Une confiance de cœur en Jésus. C'est simple, comme définition, la foi. Bien sûr, c'est une totale assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas. Mais encore plus simplement de dire : C'est la confiance de ton cœur envers la personne de Jésus-Christ. Tu as confiance que Jésus va te permettre d'y arriver. Ne dis pas comme tant de chrétiens infidèles ou incrédules : "C'est trop, je n'y arriverai jamais, c'est trop dur". Dis simplement : "Seigneur, par la foi en toi, tu vas me permettre d'y arriver et je vais y arriver pour la gloire de ton nom. Je veux et je vais y arriver sur cette terre maintenant". Et il faut y arriver sur cette terre maintenant parce qu'au ciel, les hommes ne prendront plus d'épouses et les femmes ne prendront plus de maris. Au ciel, il y aura toujours des hommes et des femmes, mais ils n'auront plus besoin de se marier, au ciel. Notre Epoux divin, ce sera Jésus pour l'éternité et nous serons entièrement occupés à le soigner et lui, à s'occuper de nous et c'est bien mieux comme ça. Donc si le Seigneur te demande d'être un mari parfait, c'est ici-bas, avant que tu meures, que tu dois y arriver. Amen ? Et tu peux y arriver par la grâce du Seigneur.

 

Il te faut ensuite, le troisième élément, après l'illumination du Saint-Esprit, après la foi, il te faut la repentance du Seigneur par rapport à tout ce que tu fais qui déplaît au Seigneur actuellement. Et la repentance du Seigneur, je vous dis encore une fois ce que c'est : C'est une ferme décision de ta volonté de changer de comportement quand tu es placé devant la loi de Dieu. Et parce que tu as mis ta volonté ferme au service de la loi de Dieu, la puissance du Saint-Esprit en toi te permet d'obéir à cette loi. C'est ça la vraie repentance. C'est comprendre ce que Dieu veut pour moi, ce qu'il me commande de faire, me placer devant Dieu et dire : "Seigneur, je mets ma volonté illuminée par ton Esprit et remplie de ta foi à ton service et au service de ta Parole et je décide de changer de comportement maintenant vis-à-vis de la femme ; un changement radical de comportement. Là je regarde les frères. Un changement radical, complet, total de comportement partout où il y en a besoin par la foi de Christ qui habite en toi. Je crois pour ma part, en terminant, que Jésus désire de tout son cœur qu'il en soit ainsi. Jésus est prêt à nous donner toute son aide à nous, maris chrétiens pour être ces bons maris parfaits et saints que Dieu veut que nous soyons. Quand il dit dans le sermon sur la montagne : "Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait, soyez saints comme Dieu est saint", il s'adresse aussi à nous, maris chrétiens vis-à-vis de nos épouses. Il nous demande de l'être, soyons-le ! Pour ma part, j'ai décidé de l'être pour ma femme. Tu as vu quelques progrès ces temps-ci ?... Elle est gentille, hein ?... Mais en tout cas, moi je rends grâce à Dieu parce que j'en vois des progrès en moi. Et vous savez pourquoi ? Parce que j'ai décidé de tout mon cœur de m'y atteler de tout mon cœur. Il y a longtemps que je m'y suis décidé, mais il y a des moments où l'on traîne un peu les pieds. Je m'y suis décidé en disant : "Seigneur, je veux être un mari parfait pour mon épouse comme toi tu es un Epoux parfait pour ton Eglise". Et je vous assure que j'ai l'aide du Seigneur ! Une aide merveilleuse et puissante ! Et je lui rends gloire. Faisons tous ainsi, bien-aimés et vous verrez comment nous allons développer l'amour spirituel de nos épouses envers le Seigneur et envers nous parce qu'elles verront à quel point le Seigneur est puissant pour nous changer et elles vont avoir confiance aussi pour les changements que Dieu va faire dans leur propre vie. Ca on en reparlera à une autre occasion. Alléluia !