C165a  Source de Vie - http://www.sourcedevie.com


© SdV - Toute reproduction autorisée et même encouragée


mis le 18/12/2001
modifié le 19/12/2002


Ce texte est la mise par écrit d'un message donné oralement par Henri VIAUD-MURAT, message qui a été enregistré sur cassette audio. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite en conservant l'intégralité de l'enregistrement oral, sauf quelques modifications mineures qui étaient nécessaires à la compréhension du texte écrit.



Que dois-je faire pour me préparer à l'enlèvement ? n°1

Que dois-tu faire si tu as raté l'enlèvement ?



Série de 2 messages (C165a et C165b)

 

Ce soir je vais vous parler de quelque chose de très important. Vous avez vos Bibles, bien sûr ou vos oreilles ouvertes et votre cœur ? Ce soir, j'ai intitulé le message : "Conseils pratiques pour tous ceux qui vont rater l'enlèvement". Je sais très bien qu'il y a des multitudes qui vont rater l'enlèvement et qui vont se trouver avec cette réalité devant eux : L'épouse est partie ! Je ne sais pas quel est le pourcentage des véritables chrétiens qui vont partir, par rapport à tous ceux qui se disent chrétiens de l'Eglise officielle, mais j'ai dans mon cœur la pensée que le pourcentage n'est pas très élevé. Je veux parler du pourcentage, parmi ceux qui se disent membres de l'Eglise de Jésus, de tous ceux qui vont vraiment partir le jour de l'enlèvement. Donc, il y a des multitudes qui vont rester. Et il faut leur dire d'avance qu'il faut se préparer pour être enlevé ! Mais si ce message tombe entre les mains, et Dieu le dirigera, de ceux qui sont restés et qui le découvriront après, (il vaudrait mieux qu'ils l'écoutent avant), ils auront, au moins, quelques conseils pratiques sur ce qu'il faut faire. Gardons dans nos cœurs la pensée que si je donne ce message et s'il est écouté par la grâce de Dieu, c'est pour que des gens se préparent pour être enlevés, pour éviter justement de se trouver dans la situation de ceux qui vont rester après l'enlèvement de l'Eglise. Cela va me donner aussi l'occasion de réviser avec vous rapidement ce qu'est l'enlèvement de l'Eglise, ce que la Bible dit sur cet enlèvement. Quand il doit se passer, et qui va être enlevé.

Et puis, ensuite, on finira par une liste de conseils pratiques pour ceux qui, hélas, vont rater l'enlévement !

Alors, je vais lire quelques versets qui nous disent ce que le Seigneur dit à propos de l'enlèvement de l'Eglise. D'abord, je vous rappelle que Jésus lui-même, avant de monter sur la croix, a dit à ses disciples : "Je m'en vais, mais, après vous avoir préparé une place, je reviendrai vous chercher, pour vous prendre, là où je serai". Donc, il nous a clairement annoncé que, lorsqu'il partirait, il irait au ciel avec son Père. Il est assis à la droite de Dieu, il intercède pour nous, mais il prépare aussi des demeures célestes dans la Jérusalem d'en haut. Il prépare des demeures pour tous ceux qui lui appartiennent et qu'il va venir rechercher un jour dans leur corps ressuscité. Actuellement, les esprits des chrétiens morts en Christ sont dans le paradis avec le Seigneur, mais ils n'ont pas encore retrouvé leur corps par la résurrection. Donc ils ne sont pas encore installés par le Seigneur dans leur demeure définitive. Dans 1 Corinthiens 15, et au verset 51, la Parole de Dieu confirme ce que le Seigneur nous a Lui-même annoncé : "Voici, je vous dis un mystère ; nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d'œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés". Là, il ne parle pas de tous les morts, il parle uniquement de ceux qui sont morts en tant que véritables chrétiens, qui ont rempli les conditions que le Seigneur a données, qui sont morts prêts à être enlevés si Jésus était revenu à ce moment-là. Si Jésus était revenu à ce moment-là, ils auraient été enlevés. Ils meurent, et le Seigneur dit, lorsque la dernière trompette sonnera, Jésus va descendre des cieux, il ne va pas encore poser les pieds sur la terre, mais il s'arrêtera dans les nuées et sa voix puissante va faire sortir des tombeaux tous ceux qui étaient morts en Christ, et qui étaient prêts pour l'enlèvement. Ce sont eux qui vont ressusciter les premiers, et ensuite il dit : "nous, nous serons changés en un instant, en un clin d'œil". Cela veut dire que les chrétiens vivants, véritables chrétiens, nés de nouveau, baptisés d'eau, du Saint-Esprit, prêts et vivants dans l'obéissance, ceux qui seront vivants à ce moment-là, au son de la dernière trompette, après la résurrection des morts en Christ, vont être changés en un instant, leur corps mortel va devenir immortel, ils vont recevoir un corps glorifié, glorieux, comme celui de Jésus, et tous ensemble, les morts qui viennent de ressusciter et nous les vivants, qui seront changés en un clin d'œil, nous allons monter à la rencontre du Seigneur dans les airs. Comme Jésus est monté sur la montagne des oliviers et que là il a été enlevé devant des centaines de personnes qui assistaient, il a été enlevé dans les nuées, nous aussi, nous partirons à sa rencontre, et alors commencera la grande tribulation de sept années sur la terre. Et il dit au verset 53 : "Il faut que ce corps corruptible revête l'incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l'immortalité". On ne peut pas monter au ciel dans un corps mortel qui est le nôtre actuellement. Nous avons reçu un esprit nouveau par la nouvelle naissance, mais notre corps n'est pas encore changé, et Dieu veut transformer ce corps mortel à sa ressemblance, à la ressemblance de celui de Christ et lui donner l'immortalité pour monter avec lui et être pour l'éternité avec Jésus. Dans 1 Thessaloniciens 4, à partir du verset 13 : "Nous ne voulons pas frères, que vous soyez dans l'ignorance, au sujet de ceux qui dorment, (c'est un mot employé pour dire : ceux qui sont morts, donc au sujet de ceux qui sont morts) afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n'ont pas d'espérance. Car si nous croyons que Jésus est mort et qu'il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts. Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d'après la parole du Seigneur : nous les vivants, restés pour l'avènement du Seigneur", (son retour commence par l'enlèvement de l'Eglise, sept années de tribulation, puis ensuite, il va revenir poser les pieds sur terre pour régner pendant mille ans). Donc, il dit : "Voici en effet ce que nous vous déclarons d'après la Parole du Seigneur : "nous les vivants, restés pour l'avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts (en Christ). Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants qui seront restés, (donc, nous serons changés en un clin d'œil, il l'a dit précédemment) nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. (C'est glorieux de savoir cela, d'attendre ce moment-là) consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles". Et c'est vraiment une consolation, parce que, quand nous savons ce qui nous attend bientôt, nos yeux sont et doivent être braqués sur le ciel en permanence, spirituellement parlant, et même physiquement, de temps en temps, nos yeux sont levés vers le ciel. Seigneur Jésus, viens, viens vite, Seigneur Jésus, viens, l'Esprit et l'Epouse disent viens, amen ! Et dans Hébreux 9, à la fin du chapitre 9, aux versets 27 et 28, l'auteur dit : "Comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement, de même Christ, qui s'est offert une seule fois pour porter les péchés de plusieurs apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l'attendent pour leur salut… Il parle là du retour de Jésus qui apparaîtra pour recevoir ceux qui l'attendent pour leur salut. Donc, il est important d'abord de connaître cette promesse de l'enlèvement de l'Eglise. Il y a beaucoup de chrétiens qui ne la connaissent pas ou qui pensent que c'est tellement lointain que cela ne les concerne pas. Personne ne sait ni le jour, ni l'heure, a dit Jésus, mais nous connaissons la période puisque Jésus ne nous a pas laissés sans nous prévenir, sans les signes qui accompagneront la période qui précède son retour, et nous savons que c'est le moment d'attendre le Seigneur. Il y a 2000 ans que les chrétiens attendent son retour, mais comme Jésus et la Parole avaient donné toute une série de signes qui devaient annoncer la fin des temps et le début, proche, de la période de son retour, il fallait que ces signes s'accomplissent. Ils n'étaient pas encore accomplis, alors que dans notre période, ils le sont tous, ou en train de s'accomplir. Donc, voilà ce que Jésus promet. Jésus promet de venir enlever ceux qui lui appartiennent, qui sont en Christ, qui sont membres de son corps. Alors, quand doit se passer cet enlèvement ? Cet enlèvement doit se passer juste avant la grande tribulation de sept ans qui est annoncée par la Parole de Dieu. Nous savons que cette grande tribulation, comme la Parole de Dieu l'appelle, est une période dans l'histoire de l'humanité, et que cette période de sept ans va être marquée par l'apparition de l'antichrist, et le règne de l'antichrist sur terre pendant sept ans. Cette période va être remplie d'atrocités. Imaginez un peu ce que peut devenir un monde qui est déjà fou quand le Saint-Esprit et l'Eglise s'en vont, quand tout ce qui peut encore arrêter la propagation de la pollution et de la corruption, quand tout cela sera parti, quand le Seigneur et son Eglise véritable seront partis, imaginez avec quelle vitesse la corruption va s'étendre, avec quelle vitesse le péché, les atrocités vont s'étendre et quel sera le sort de ceux qui vont rester. Alors que Satan et ses démons seront lâchés sur la terre, lâchés pour faire ce qu'ils veulent pendant cette période-là. Donc, cela va être une période terrible, et le Seigneur voudrait éviter à ceux qui s'appellent chrétiens et enfants de Dieu de passer par cette période-là. Le Seigneur ne nous a pas dit qu'il nous éviterait toute tribulation, toute souffrance sur cette terre, mais il y a quelque chose de certain, c'est que dans toutes les images qu'il nous a données de la tribulation ou des grands jugements qui tomberaient sur la terre, nous voyons bien que le Seigneur veut épargner son peuple, que ce soit pour Noé, que ce soit pour Lot, et tant d'autres, on voit bien que, chaque fois que le Seigneur avait un juste ou des justes quelque part, avant de faire tomber son jugement, il envoyait des messagers, il envoyait des anges même, s'il le fallait, pour prévenir et leur dire, mais sortez vite, parce que les jugements vont tomber ! Et, nous savons que nous sommes dans le temps qui précède les grands jugements finaux du Seigneur. Ninive, par exemple, qui allait être détruite, et de nombreux exemples où le Seigneur envoie quelqu'un pour prévenir et s'il y a repentance, s'il y a quelque chose qui se passe dans le cœur de ceux qui écoutent, ils sont préservés, ils sont ôtés du jugement par le Seigneur. L'enlèvement est destiné, non seulement à nous réunir avec Jésus pour être avec lui et les noces de l'Agneau pour l'éternité, mais il veut aussi nous éviter les atrocités que ceux qui vont rester vont connaître. Et le Seigneur parle encore par son Esprit, aujourd'hui pour dire partout dans le monde : "Le temps est là, le temps est proche". Jésus s'est levé de son trône, il s'est approché, il est à la porte, il est là, il est prêt à enlever son peuple au signal que son Père va donner bientôt, de la dernière trompette. J'avais eu l'occasion de donner quelque part ailleurs en France, un séminaire, uniquement sur les signes qui étaient donnés dans la Parole pour la fin des temps et la période qui précède donc la grande tribulation, et j'avais relevé une quarantaine de signes, il m'avait fallu un jour et demi pour les détailler tous, et ce n'est pas le moment ce soir de le faire, mais en tous cas, je veux vous dire que dans la Parole, aussi bien Ancien que Nouveau Testament, il y a une quarantaine de signes précis que Jésus ou d'autres donnent concernant les temps de la fin. La fin des temps qui concerne la grande tribulation ou la période finale qui doit précéder le renouvellement de toutes choses par le règne de Jésus sur la terre. Actuellement ces quarante signes sont tous accomplis ou en train de s'accomplir sous nos yeux, et Jésus a bien dit : "Quand vous voyez ces choses commencer à s'accomplir, donc à se terminer, levez la tête et réjouissez-vous parce que votre délivrance approche". Quand même, je vous donnerai un aperçu de la nature de ces signes, parce que, comme nous les avons sous les yeux, ils sont visibles pour ceux qui ont les yeux ouverts, les yeux spirituels ouverts. Les premiers signes concernent Israël et Jérusalem. Nous savons que ce n'est que dans cette période, que nous vivons, que l'état d'Israël a été reconstitué et qu'en 1967 Jérusalem est revenue au pouvoir des Juifs. C'étaient des annonces prophétiques qui étaient faites il y a vraiment des siècles, des millénaires même, et qui ne s'étaient jamais réalisées. Ce n'est que maintenant que nous voyons le miracle d'Israël, de la renaissance de l'état d'Israël, de la renaissance de l'hébreu comme langue vivante, de la récupération de Jérusalem par les Juifs. Nous savons que là au Moyen-Orient, et Jérusalem, c'est une véritable poudrière, le sort du monde entier dépend de ce qui se passe en ce moment à Jérusalem et aux alentours. Donc, c'est là ! Nous devons garder les yeux fixés sur ce qui se passe là, parce que le Seigneur l'a bien annoncé, que Jérusalem serait une pierre pesante pour toutes les nations et que tout le monde se mettrait contre elle dans la grande bataille finale d'Harmaguédon. Ce sera le cas à la fin de la grande tribulation, tout le monde entier sera contre Israël et attaquera Israël. Et nous voyons aujourd'hui que le monde entier est contre, à part un ou deux Etats. Dans les derniers votes pour les résolutions concernant Israël, il n'y avait que les Etats-Unis, encore eux, quoique maintenant ils commencent aussi à s'écarter et la Micronésie, une minuscule Etat du Pacifique, qui avaient voté pour Israël. Et actuellement, il y a tout un mouvement d'opinion aux Etats-Unis qui tend à détacher les Etats-Unis de la protection d'Israël, parce que cela leur coûte trop cher par rapport aux Arabes, par rapport au pétrole, par rapport à leurs autres alliances. S'il n'y avait pas les millions de Juifs qui sont aux Etats-Unis et qui ont un pouvoir politique et financer important, il y a longtemps que les Etats-Unis auraient laissé tomber Israël. Mais ils le feront comme les autres. Ils le feront parce que les temps sont là, et on voit déjà les signes qui montrent qu'ils commencent à se détacher d'Israël. Quand nous étions en Israël, j'ai demandé à un policier : "Quels sont vos amis ?" et il m'a regardé d'un air triste et il m'a dit : "On n'a pas d'amis, on n'a pas beaucoup d'amis, il y a l'Amérique". Actuellement, ils comptent sur l'Amérique, mais ils devraient compter sur Yahvé, le Dieu tout-puissant, parce que l'Amérique va les lâcher, c'est un roseau cassé qui perce la main.

Donc, il y a tout ce qui concerne Israël et Jérusalem, et il y a aussi tout ce qui concerne la séduction et l'apostasie. Je vais vous lire simplement dans Matthieu 24 le début. Lisez Matthieu 24, Luc 21, tout le livre de Daniel et certains passages de l'Apocalypse et vous verrez si nous ne sommes pas dans les temps de la fin.

Dans Matthieu, au chapitre 24, les disciples demandent à Jésus : "Quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ?" Vous voyez, la Parole dit : "Quel sera le signe", elle ne parle pas d'une quarantaine de signes. Elle parle du signe qu'ils demandent à Jésus de donner, et Jésus ouvre la bouche et leur répond en disant : "Prenez garde que personne ne vous séduise, car plusieurs viendront sous mon nom, disant, c'est moi qui suis le Christ, et ils séduiront beaucoup de gens" ; et ensuite suit une liste de signes qui ont commencé déjà du temps de Jésus et qui continuent à se réaliser maintenant. Donc, le signe de la fin de temps, c'est la séduction et l'apostasie. D'ailleurs, dans la deuxième épître aux Thessaloniciens, il est bien dit aussi que la manifestation de l'antichrist sera précédée par l'apostasie de l'Eglise. L'apostasie, cela veut dire que la vérité est tordue, que les gens se tournent vers des fables, se tournent vers tout autre chose que la vérité, parce qu'ils préfèrent entendre de bons discours qui font plaisir à leurs oreilles plutôt que la vérité qui remet en cause, qui travaille le cœur au plus profond de l'être, et qui nous demande de mettre nos vies en règle. Les gens ne veulent plus entendre la vérité aujourd'hui ! Maintenant, on est dans un œcuménisme basé sur un faux amour, une fausse unité, alors que le véritable amour dit la vérité, et dit ce qui ne va pas. Le faux amour met de côté tout ce qui peut blesser ou toucher l'autre, sous prétexte de ne pas le froisser. Le résultat, c'est que l'on tombe maintenant dans cet œcuménisme qu'on voit autour de nous, où les gens et les Chrétiens se rapprochent entre églises, entre dénominations uniquement pour répondre à un besoin de fraternité et d'amour qui n'est pas fondé sur la vérité de Dieu, celle qui libère. La séduction qui séduit les élus, même les élus, s'il était possible. Donc, le Seigneur dit bien à son Eglise : "Fais bien attention dans cette fin des temps, il faut que tu ouvres les yeux pour voir ce qui est en train de se passer". Et quand j'ouvre mes yeux et que je regarde ce qui se passe dans l'Eglise, je vois partout la séduction agir, les fausses doctrines ou les perversions. Maintenant, les choses qu'on appelait mauvaises, il y a seulement quelques années, parce que c'était vraiment mauvais aux yeux de la Parole de Dieu, on les appelle bonnes maintenant. Maintenant, on trouve des justifications bibliques au péché et maintenant, il se passe des choses qu'on ne voyait même pas il y a quelques années, des atrocités dans l'Eglise, des atrocités ! Il y a une sœur qui m'a appelé récemment au téléphone, pour me dire : "Mais, dans mon église, on était une centaine il y a quelques années, et puis il s'est passé des choses abominables, le pasteur a commencé à coucher avec des sœurs (en dehors de son mariage bien entendu) et puis cela s'est su, il a fini par l'avouer et se repentir, mais il a recommencé". Vous voyez un peu le niveau spirituel de l'église. Et elle me disait : "Mais mon frère, vous ne pouvez pas vous imaginer ce que ça été dur parce que cet homme-là, il enseigne très bien, il enseigne très, très bien la Parole de Dieu". Alors, on considère maintenant dans l'Eglise pratiquement ces choses comme étant normales. Dans certains milieux, vous avez des pasteurs qui divorcent, qui se remarient, qui vont créer des églises en étant mariés, divorcés et remariés, qui ont apparemment une bénédiction parce qu'il y a des conversions, il y a des miracles, il y a des prodiges. Mais ce n'est pas du tout un signe que Dieu approuve ce qu'ils font dans leur vie privée ! Dieu confirme sa Parole par des miracles quand Il trouve la foi. Donc la séduction et l'apostasie, c'est quelque chose qui va se développer comme une traînée de poudre dans ces temps de la fin. Regardez bien autour de vous et voyez-le. Il y a tout ce qui touche aux guerres, aux famines, aux épidémies, aux crimes, à l'immoralité, à la rébellion, ces choses ont commencé du temps de Jésus, puisqu'il disait : "Ce n'est pas encore la fin, quand vous verrez ces choses commencer à arriver", mais ces choses vont se développer et quand on voit dans ces dernières années de ce vingtième siècle les guerres et les millions, dizaines de millions de morts, jamais, on a vu cela auparavant, à cette échelle-là, les crimes, l'immoralité, la rébellion. Et tous les mauvais fruits de la chair se développent aussi à une allure vertigineuse ! Et là, je citerai simplement deux courts passages dans la première et la deuxième à Timothée, pour appuyer cette série de signes-là. Dans 1 Timothée 4 au verset 1 : "L'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience". Donc, il annonçait l'apostasie et la séduction et dans la deuxième à Timothée, il ajoute, au chapitre 3 : "Sache que, dans les derniers jours, (encore, nous y sommes) il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains (orgueilleux), blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force". Je lisais ce matin un article sur sur deux sondages publics qui ont été faits aux USA. Les Américains aiment beaucoup cela, vous savez. Un sondage fait il y a une dizaine d'années et l'autre récemment, concernant ce que les Américains mettaient en numéro un dans leur vie, dans leurs aspirations, dans leurs désirs. Il y a dix ans, hommes et femmes mettaient la religion ou les choses religieuses en deuxième position pour les femmes et cinq ou sixième position pour les hommes. Donc, quelque chose qui montrait qu'il y avait encore une aspiration religieuse. Tandis que le dernier sondage, récent, montrait que pour les femmes, c'était tombé à la dixième ou douzième place, et pour les hommes, ils n'en parlaient même plus dans les vingt premiers désirs de leur vie personnelle. Et ce que les uns et les autres mettaient en premier, c'était la recherche du plaisir. Le plaisir, enfin tout ce qui peut nous apporter du plaisir, de la joie, les loisirs etc… L'apôtre Paul nous dit : "Aimant le plaisir plus que Dieu". C'est ça, cela caractérise notre époque actuelle. On revendique pour avoir plus d'argent, plus de retraite, plus de santé, tout cela, pour pouvoir profiter de la vie à plein, avoir un plaisir sans aucune retenue, la moralité ne joue plus.

Vous avez une autre série de signes qui concernent tous les dérèglements climatiques et tout ce qui peut se passer dans un monde qui ne correspond plus aux critères habituels. On a des records de sécheresse, des records de pluie, des records de chaleur, des records de froid, enfin tout est déréglé à un point que les gens se demandent vraiment ce qui va se passer pour la terre. On accuse le réchauffement, l'effet de serre. Je lisais encore que le niveau de la mer monte régulièrement d'un mètre en un siècle, ce qui est dû au réchauffement de la planète, à la fonte des neiges, des glaces et cela prépare des lendemains difficiles. Nous savons que pour nous, nous nous attendons au Seigneur, nous attendons le règne de mille ans sur la terre, de Jésus-Christ. Mais, en attendant, ces signes vont continuer.

Autres signes : tout ce qui concerne Israël, Jérusalem, tout ce qui touche à l'apostasie, à la séduction, tout ce qui touche au développement de la rébellion, de l'immoralité, des crimes, etc… le sida et d'autres épidémies ; on découvre en permanence de nouvelles maladies qui font en Afrique et ailleurs des épidémies nouvelles qui se répandent. La grippe du poulet, le virus du Kenya, qui est nouveau, et on ne sait pas ce que c'est. Ils courent derrière les vaccins, ils courent derrière et puis, il ressort toujours de nouvelles maladies.

Tout ceci va s'amplifier au point que beaucoup de gens vont commencer à se poser sérieusement des questions et dire : mais c'est la fin du monde qui approche. Même les gens de ce monde qui voient toutes ces choses se passer, il leur arrive de se dire : "Mais où on va ? On n'a plus de points de repère et on doit être dans la fin". C'est le Saint-Esprit qui leur parle pour leur montrer que nous sommes vraiment à l'époque où le Seigneur nous dit : "Levez la tête et ouvrez les yeux". Pour nous, chrétiens, nous savons que dans la Bible le Seigneur a fixé une période de mille ans pour le règne de Christ sur la terre. Ce règne n'est pas encore venu puisque Christ n'a pas posé les pieds sur la terre, mais ce règne de mille ans est comparé à un grand sabbat pour la terre, c'est-à-dire à un repos pour la terre, et nous savons que depuis la création d'Adam jusqu'à l'époque que nous vivons aujourd'hui, il s'est écoulé 6000 ans. Donc, jusqu'à l'an 2000 environ, il y aura 6000 ans entre la création d'Adam et l'an 2000. Et ces 6000 ans correspondent au temps qui est laissé aux hommes sur cette terre, les six jours qui précèdent le grand sabbat. Le règne de 1000 ans de Jésus-Christ va représenter le grand sabbat et le grand repos pour la terre. Mais ce ne sera pas encore l'état définitif puisque à la fin des 1000 ans, Jésus va tout changer, il va tout recréer, un nouveau ciel, une nouvelle terre, faire descendre la nouvelle Jérusalem sur cette nouvelle terre et là, régner avec les siens pour l'éternité. Donc, même cette période de 1000 ans n'est qu'un petit intermède, en attendant le grand règne éternel du Seigneur sur sa nouvelle création. Nous sommes à la porte de ces 1000 ans. Mille ans sont comme un jour et un jour sont comme mille ans, c'est dans la Parole. Donc, cela fait comme six jours, 6000 ans et un jour de sabbat, mille ans qui arrivent. Dans l'Apocalypse, il y a aussi quelques signes qui sont intéressants. Vous vous rappelez que l'Apocalypse, ce sont des révélations qui concernent entièrement la fin des temps et notamment le temps de la grande tribulation. Tout est clairement exposé, et dans l'interprétation que je fais mienne de l'Apocalypse, la première partie de l'Apocalypse jusqu'au chapitre 11 inclus concerne les temps de la fin de la grande tribulation vue sous l'angle des Juifs et concernant les Juifs. Et à partir du chapitre 12 jusqu'à la fin, c'est la grande tribulation concernant les chrétiens qui vont rester, ceux qui se disent chrétiens, qui appartiennent donc à Jésus mais qui n'ont pas été enlevés lors du retour du Seigneur venu pour prendre son Eglise. On lit aux chapitres 1, 2 et 3 le discours de Jésus aux 7 églises. Ce sont les derniers avertissements aux églises, à l'Eglise du Seigneur, avant l'enlèvement. C'est ce que je crois. Les 7 églises de l'Apocalypse concernent évidemment des églises qui ont existé de tous temps, mais les 7 églises de l'Apocalypse concernent en particulier l'Eglise de Jésus dans la période de la fin, juste avant l'enlèvement. Dans ces 7 églises, vous avez toute la palette des différentes églises qui peuvent exister sur la terre. Depuis l'église fidèle de Philadelphie, jusqu'à l'église infidèle et tiède de Laodicée, etc… Des églises tièdes, des églises bouillantes… mais la plupart ont besoin d'être reprises, cinq sur sept ont besoin d'être reprises et à cinq sur sept d'entre elles, Jésus dit : "Repens-toi". Il n'y en a que deux qui méritent l'approbation du Seigneur. Nous voyons que le Seigneur, dans le chapitre 3 et au verset 11, dit à l'Eglise de Philadelphie : "Je viens bientôt", et nous savons que quand Jésus a donné cette vision à Jean, ce n'était pas le moment de son retour, donc cela concerne la période de la fin quand il dit à Philadelphie : "Je viens bientôt". C'est parce que ces avertissements concernent l'Eglise de la fin. "Je viens bientôt", et quand il dit juste au verset 10 : "parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l'heure de la tentation (ou de la séduction) qui va venir sur le monde entier pour éprouver les habitants de la terre", ce sont les temps de la fin. Et il dit un peu plus loin à l'Eglise de Laodicée, la tiède, au verset 20 du même chapitre : "Aie du zèle, et repens-toi, je me tiens à la porte et je frappe". C'est le dernier avertissement à la dernière des 7 églises, et quand Jésus dit : "Je me tiens à la porte et je frappe", on le prend souvent comme un passage qui indique que Jésus veut rentrer dans un cœur et sauver une vie, mais il parle à son Eglise et pour ma part, je pense qu'il dit : "Je suis à la porte de mon retour proche sur terre, fais bien attention, église de Laodicée, si tu ne te repens pas je suis à la porte et je ne pourrai pas rentrer avec toi et souper avec toi (c'est le repas des noces de l'Agneau), je ne pourrai pas parce que tu ne vas pas être prise.

"Je suis à la porte". Jésus est à la porte de son retour pour prendre les vainqueurs (son Eglise). Les avertissements à chacune des 7 églises sont suivis par cette exhortation : "Celui qui vaincra". Celui qui vaincra, celui qui vaincra, à chaque fois. Il dit par exemple, au chapitre 2 et au verset 26 : "Celui qui vaincra et qui gardera jusqu'à la fin mes œuvres, je donnerai autorité sur les nations, il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d'argile ainsi que moi-même, j'en ai reçu le pouvoir de mon père, et je lui donnerai l'étoile du matin", donc il parlait de son règne de mille ans où il est bien dit que Jésus va paître les nations avec une verge de fer, cela ne sera pas du tout comme maintenant, ce monde divisé, anarchique, où l'ONU ne peut rien faire, où les grandes puissances se déchirent, ce sera un règne qui sera dominé par le Seigneur Jésus et sa toute puissance et qu'il paîtra toutes les nations avec une verge de fer et avec ceux qui auront vaincu, qui seront vainqueurs avec Lui, et qui paîtront le monde avec Jésus.

Et au chapitre 4, après avoir donné toutes ces exhortations à son église, il est écrit :

"Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel. (Il avait dit à Philadelphie : "si tu gardes ma parole, j'ai mis devant toi une porte que personne ne peut fermer". La voilà, cette porte ouverte dans le ciel) La première voix que j'avais entendue, comme le son d'une trompette, (cela ne vous rappelle rien ? La trompette, qu'on vient de lire dans 1 Corinthiens 15:51) et qui me parlait, dit : Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite. Aussitôt je fus ravi en esprit". C'est une image de l'enlèvement de l'Eglise après les avertissements aux 7 églises. L'Esprit parle à son Eglise qui est représentée par Jean, le fidèle, qui a vaincu, qui est vainqueur et il lui dit : "Maintenant monte ici", et il monte, et il voit le trône et tout ce qui arrive par la suite. Et cela introduit tout le passage du chapitre 4 au chapitre 11 qui parle de la tribulation pour les Juifs. Ensuite nous passons au chapitre 12, qui parle de la même tribulation pour les chrétiens. Il est montré qu'un grand signe paraît dans le ciel, c'est la femme enveloppée du soleil, la lune sous les pieds, une couronne de douze étoiles sur la tête. Cette femme, nous le savons, représente l'Eglise tout entière. Cette femme est enceinte, et elle est pourchassée par un dragon qui est le diable. Au chapitre 12 et au verset 4, il est marqué que la queue du dragon entraînait le tiers des étoiles du ciel et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de, lisez bien la suite, au chapitre 12 et au verset 5 : "Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer". Ce fils, c'est l'Epouse glorieuse qui est constituée par l'ensemble des chrétiens qui ont marché dans l'obéissance et qui sont vainqueurs, qui sont enfantés par l'Eglise dans son ensemble. L'Eglise comprend bien d'autres chrétiens qui ne sont pas vainqueurs, mais cette Eglise-là enfante le groupe de vainqueurs qui n'est pas le plus nombreux et qui doit paître les nations avec une verge de fer. "Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône". Comme Jean, au début du chapitre 4 avait été enlevé vers le trône de Dieu, et qui représentait l'Eglise fidèle, ici, l'enfant qui représente l'Eglise fidèle, ce n'est pas Jésus puisqu'au moment où Jean a eu la vision, Jésus n'est pas enlevé au ciel aussitôt après sa naissance, mais là, c'est la naissance de l'Epouse fidèle dont le nombre est complet et c'est terminé maintenant, elle est prête, elle est sans ride ni tache, ni rien de semblable, elle est restée dans la foi, elle s'est préparée, elle a attendu le Seigneur, elle est prête, et quand la dernière trompette sonne, elle monte, dès sa naissance. C'est-à-dire que le nombre de ceux qui doivent constituer l'Epouse est complet, c'est la naissance qui est faite ! L'Epouse part à la rencontre du Seigneur. Et, à ce moment-là, il est bien dit que la femme s'enfuit dans le désert où elle avait un lieu préparé par Dieu, afin qu'elle y soit nourrie pendant 1260 jours, c'est-à-dire, exactement 3 ans et demi, qui est la période de la moitié de la grande tribulation qui concerne les chrétiens, la deuxième période étant la moitié de la grande tribulation qui concerne les Juifs (la tribulation de Jacob). C'est tellement clair que l'Eglise doit être enlevé avant la grande tribulation. Jésus est en train de l'avertir par son Esprit pour qu'elle se repente et se prépare. Et quand son nombre sera complet, celle qui a reçu la grâce de pouvoir se préparer, et se revêtir d'un vêtement blanc, celle-là sera enlevée à la rencontre du Seigneur dans les airs. Et un peu plus loin, dans Apocalypse 19, et au verset 7, nous voyons cette épouse, une foule nombreuse : "Réjouissons-nous et soyons dans l'allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l'Agneau sont venues, et son Epouse s'est préparée", la voilà, la seule véritable Eglise. Aujourd'hui l'Eglise de Jésus remplit le monde un peu partout. Il y en a qui se disent chrétiens, Eglise de Jésus, des centaines de millions puisqu'il y a officiellement un milliard trois cents millions de chrétiens sur la terre, en comptant les catholiques, les protestants, les orthodoxes et tous les groupes chrétiens. Un milliard trois cents millions de chrétiens. Et bien sûr, ce milliard trois cents millions là qui constituent l'Eglise officielle, visible, professante. Seule une petite partie constitue l'Epouse sanctifiée, l'Epouse prête, l'Epouse qui va monter à la rencontre du Seigneur. Est-ce que tu en fais partie ? Est-ce que tu es prêt ? Est-ce que tu es prête ? Et remarquez ce qui est dit. Je le relis : "Les noces de l'Agneau sont venues, son épouse s'est préparée. Voilà la clé, ce n'est pas Dieu, c'est le travail du Seigneur dans nos cœurs, bien sûr, mais ce n'est pas Dieu qui va forcer son Epouse à se préparer malgré elle. C'est son Epouse qui aime Jésus, qui, par désir de monter à sa rencontre le plus vite possible et aussi d'éviter cette période d'abominable tribulation qui va venir sur la terre, s'est préparée. Comment ? Il lui a été donné de se revêtir d'un fin lin éclatant et pur. Apocalypse 19 et verset 7 et 8 : "Il lui a été donné", voilà le cadeau de Dieu. Dieu nous donne cette belle robe pure, Il nous demande de nous en revêtir. Ce n'est pas lui qui va le faire de force. Il la met devant nous, elle est prête, elle a été lavée dans le sang de Jésus, elle a été ornée de tous les joyaux, les dons du Saint-Esprit qu'il veut donner à son Epouse, elle est prête. Et nous devons nous dépouiller de nos vieux oripeaux, nous revêtir de cette robe blanche, et il dit : "Le fin lin éclatant et pur, c'est la justice des saints". Donc la caractéristique de cette Eglise de la fin, qui se prépare pour Jésus, c'est une Eglise qui s'est sanctifiée, qui s'est purifiée dans le sang de Jésus, qui s'est purifiée dans la foi au Seigneur, qui s'est purifiée par l'Esprit Saint qu'elle invoque en permanence et qu'elle demande de remplir, elle s'est purifiée par l'eau de la Parole, elle s'est purifiée par l'obéissance, elle s'est purifiée par la grâce que Dieu lui a faite de prendre ce vêtement et de pouvoir s'en revêtir. Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l'Agneau. Heureux ! Et le Seigneur nous dit bien dans la fin de l'Apocalypse : "Dehors, dehors les chiens, les enchanteurs, les idolâtres, etc…" Je vais lire ce passage parce que c'est dans les derniers versets de l'Apocalypse au chapitre 22 et au verset 15 : "Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers (ou les coléreux aussi, c'est pareil), les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge ! (ou le péché). Donc, cela veut dire que si tu es pasteur, et que tu vis dans l'adultère, dans la fornication, tu auras beau être pasteur, avoir une grande église et avoir des miracles et des signes, tu ne seras pas pris et peut-être même que tu ne seras pas sauvé, si tu ne te repens pas. Tu auras beau être un chrétien qui a fréquenté toutes les réunions, qui a donné tes offrandes, qui fait beaucoup de choses pour le Seigneur, si tu marches dans ces péchés, c'est-à-dire sans t'en être repenti. Nous sommes tous pécheurs de naissance mais nous avons été rachetés par le sang de Jésus. Donc, quand le Seigneur nous montre quelque chose qui ne va pas, si nous faisons partie de l'Epouse de Jésus-Christ, nous lui demandons pardon humblement, nous invoquons le sang de Jésus et nous croyons en la puissance de la Croix pour briser en nous la puissance du péché et nous marchons dans la victoire, nous ne retombons pas en permanence dans le même péché et nous ne marchons pas dans ces péchés-là, c'est fini, c'est terminé. Nous avons la victoire. Celui qui vaincra fera partie de ceux qui seront enlevés. Et comment pouvons-nous vaincre sinon par la foi dans la puissance de la prédication de la Croix, de l'œuvre de Jésus à la Croix, de ce qu'il a accompli pour nous à la Croix, de la puissance de son sang, de la puissance de sa parole et de son Esprit en nous. Si nous avons foi en ces choses, la puissance du Saint-Esprit en nous va constamment travailler pour nous transformer et le jour béni de son retour, il n'y aura plus une tâche, plus une ride, rien de semblable, parce que Jésus nous nourrira, une bonne nourriture, Jésus prendra soin lui-même de nous et il nous préparera pour le grand jour, c'est sûr, c'est certain. Donc, quels sont ceux qui vont être enlevés ? Ce sont ceux qui ont fait de Jésus leur Seigneur et leur maître, leur sauveur d'abord puis leur Seigneur et leur maître. Ce sont ceux qui, par la repentance, et la foi en Jésus, sont nés de nouveau. La repentance, ce merveilleux don de Dieu. Si tu t'es repenti de tes péchés, tu ne continues plus à les pratiquer. Sinon tu dois encore chercher le Seigneur pour dire : "Seigneur, il y a quelque chose qui cloche, je te demande de te révéler pleinement, de me montrer ce que c'est que la vraie puissance de la Croix dans ma vie". Donc, ceux qui vont être enlevés, ce sont ceux qui sont nés de nouveau, d'eau et d'Esprit, qui sont devenus de nouvelles créatures en Jésus-Christ, ceux qui sont nés d'eau en étant baptisés par immersion au nom de Jésus-Christ, ceux qui ont reçu le baptême du Saint-Esprit, qui accompagne immédiatement le baptême d'eau normalement. Quand une vie est droite, une vie est en règle avec le Seigneur, le Seigneur nous donne son Esprit sans mesure.

 

 

La suite de cette série se trouve au début du message C165b