C214  Source de Vie - http://www.sourcedevie.com


© SdV - Toute reproduction autorisée et même encouragée


mis le 05/04/2005


Ce texte est la mise par écrit d'un message donné oralement par Henri VIAUD-MURAT, message qui a été enregistré sur cassette audio. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite en conservant l'intégralité de l'enregistrement oral, sauf quelques modifications mineures qui étaient nécessaires à la compréhension du texte écrit.



As-tu l’amour de la vérité dans ton cœur ?



            Le Seigneur m'a mis à cœur de commenter un tout petit passage dans Luc 5, à partir du verset premier : « Comme Jésus se trouvait auprès du lac de Génésareth, et que la foule se pressait autour de lui pour entendre la Parole de Dieu, il vit au bord du lac deux barques, d'où les pécheurs étaient descendus pour laver leurs filets. Il monta dans l'une de ces barques, qui était à Simon (Simon Pierre), et il le pria de s'éloigner un peu de terre. Puis il s'assit, et de la barque il enseignait la foule. Lorsqu'il eut cessé de parler, il dit à Simon : Avance en pleine eau, et jetez vos filets pour pêcher. Simon lui répondit : Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je jetterai le filet. L'ayant jeté, ils prirent une grande quantité de poissons et leur filet se rompait. Ils firent signe à leurs compagnons qui étaient dans l'autre barque de venir les aider. Ils vinrent, et ils remplirent les deux barques, au point qu'elles enfonçaient. Quand il vit cela, Simon Pierre tomba aux genoux de Jésus, et dit : Seigneur, retire-toi de moi, parce que je suis un homme pécheur. Car l'épouvante l'avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, à cause de la pêche qu'ils avaient faite. » C'était la première fois que cela leur arrivait. Et vous voyez, au lieu de se réjouir de cette pêche miraculeuse, l'épouvante les saisit.

 

            Pourquoi est-ce que l'épouvante a saisi Pierre, ce pêcheur de poissons qui connaissait son métier ? Il ne lui était jamais arrivé de voir une pêche pareille, une pêche qui était faite sur une seule parole, celle de Jésus. Lui, qui était un pêcheur professionnel confirmé, il avait passé toute la nuit à pêcher par ses propres forces sans pêcher un seul poisson ! Cela aussi venait du Seigneur Jésus, cela venait de Dieu. Il y a des moments où on se fatigue à faire des tas de choses et on ne pêche pas un seul poisson, rien qui vient. Ils ont passé toute la nuit. Imaginez ce que devaient penser ce pêcheur et ses amis pêcheurs de poissons professionnels, à attendre toute la nuit des heures et des heures, sur ce lac.

 

            Relisez ceci : « Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : Avance en pleine eau, et jetez vos filets pour pêcher. » Imaginez la réaction de Simon. Il avait passé toute la nuit à pêcher et n'avait rien pris. Il devait se dire : "Celui-là, il ne connaît pas trop le métier, il ne sait pas ce qu'on a fait, nous, pendant toute une nuit sans rien prendre." Mais en entendant parler cet homme, son cœur avait dû être touché et il devait sûrement se dire : "Je n'ai jamais entendu quelqu'un parler comme ça". Si une personne quelconque lui avait dit cela, il lui aurait répondu : "Mais toi, tu n'y connais rien. Moi, je suis pêcheur professionnel, j'ai passé la nuit, ce n'est pas le moment, les poissons ne viennent pas, je ne sais pas ce qui se passe mais ça ne sert à rien d'essayer." Mais le fait d'entendre Jésus parler a touché son cœur, et il dit : « ...Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre ». Il veut cependant mettre Jésus devant ses responsabilités puis devant la réalité qui était la sienne pour le moment : "Maître, il faut que tu saches une chose : on a passé la nuit et on n'a rien pris et toi, tu viens nous dire de jeter nos filets." Remarquez ce que dit Jésus. Jésus leur dit : "...jetez vos filets (au pluriel) pour pêcher." Non seulement, il leur demande de pêcher mais il leur demande de pêcher en grand : "Jetez tous vos filets." Et lui, regardez ce qu'il répond : « ...nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre ; mais sur ta parole, je jetterai (quoi ?) le filet. » Et vous comprenez pourquoi le filet se rompait parce qu'au lieu d'obéir à la parole de Jésus et de répondre par la foi à ce que Jésus avait dit : « ...jetez vos filets. », il dit : "Bon, Seigneur, je vais jeter le filet. Je jetterai celui que j'ai sous la main, là." Manifestement, il ne devait pas être trop dans la foi mais il en avait quand même assez pour jeter un filet.

 

            Cela s'applique à ta situation en ce moment. Jésus te parle et te dit : "J'ai pour toi des provisions énormes ; j'ai tout acquis par mon sang. J'ai une provision de délivrance de l'alcool, de la drogue, de la cigarette, du péché, de tout, de tout ce que tu peux avoir comme fardeaux sur ta vie. J'ai une provision totale. Jette tes filets."

 

            "Seigneur, cela fait des mois que j'essaie, cela fait des années. Tu sais, je suis sérieux, je connais mon travail de Chrétien, j'ai fait tout ce qu'il fallait. Je n'ai pas pris grand-chose. A vrai dire, Seigneur, je n'ai rien pris du tout. J'ai travaillé dans la nuit, j'ai essayé, je n'ai rien pris du tout, néanmoins sur ta parole, Seigneur, je vais encore tenter le coup, je vais jeter mon filet." Vous voyez que Jésus connaissait très bien le cœur de Pierre. Il savait très bien quel était son état de foi et son état d'incrédulité partielle ou totale, mais il voyait que cet homme avait un cœur honnête et bon, un cœur bien disposé. Il avait entendu la parole de Jésus, il ne connaissait pas grand-chose de ce Seigneur et Maître. Est-ce qu'il savait qu'il était le Christ ? Sûrement pas ! Il savait qu'il avait là, devant lui, un homme, un homme assez extraordinaire ; il n'en avait jamais rencontré un comme ça et pour cause ! Quand on n'a pas rencontré Jésus, on n'a pas rencontré encore le seul qui vaille la peine d'être rencontré : le Seigneur Jésus. Et quand on l'a rencontré, on dit : "Je n'en avais jamais connu un comme lui, j'ai rencontré celui qui est le seul vrai, le seul véritable, le Seigneur."

 

            "Je jetterai le filet." « ...l'ayant jeté, ils prirent une grande quantité de poissons et leur filet se rompait... ». Au point qu'ils ont dû appeler à la rescousse leurs compagnons et la barque enfonçait ! Vous vous rendez compte de la quantité de poissons ! Que s'est-il passé ? Le Seigneur Dieu Tout-puissant Jésus-Christ avait parlé à ces poissons un langage qu'ils avaient compris et il leur avait dit : "Vous tous, poissons de ce lac, qui êtes dans les parages, venez vous jeter dans tous les filets qui tomberont. S'il y en a un, eh bien ! vous le remplirez." S'ils avaient eu assez de foi pour jeter dix filets, ils auraient été remplis ! Jésus a parlé aux poissons pour leur ordonner de rentrer dans les filets !

 

            C'est fantastique ! Jésus a une autorité totale sur tout l'univers : sur Satan et tous ses démons, sur les circonstances, sur les impossibilités, sur tout, il est le Seigneur et le Maître. Il dirige, il ordonne, il dit une Parole... Ecoutez ! Jésus dit une Parole, et l'univers disparaît. Il est dit que tout l'univers tient par la Parole du Seigneur. En ce moment même, si nous nous tenons là, c'est par la Parole du Seigneur. Si le soleil existe dans l'univers, si les galaxies, si les étoiles tournent, si la Terre et les planètes tournent, c'est par la Parole de Jésus. Il dit un mot, tout s'arrête, tout disparaît. Quand, dans l'Apocalypse, il est dit qu'un jour, à la fin des mille ans, il va rouler l'univers entier comme un vieux manteau et que par sa Parole, il va recréer un nouveau Ciel et une nouvelle Terre, il fera descendre la Jérusalem céleste sur cette nouvelle Terre, tout va être créé par sa Parole. Un mot : « Seigneur, dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri. » Jésus n'a pas dû faire un long discours aux poissons du lac de Génésareth, un mot : "Entrez", "Les filets sont jetés, entrez !" Qu'est-ce qu'ils ont eu à faire, Pierre et les autres ? Assister à ce qui se passait et tirer. Il a fallu qu'ils tirent. Et encore ils n'y arrivaient pas tout seuls, ils ont dû appeler à la rescousse. Et toi, avec le peu de foi que tu as, jette tous les filets qui sont à ta disposition !

 

            Il y a une autre histoire dans la Bible, dans 2 Rois, au chapitre 4, où une pauvre veuve n'avait rien pour vivre. Le prophète Elisée est allé vers elle de la part du Seigneur en disant : "Va demander chez tous tes voisins, des vases vides... Quand tu seras rentrée, tu fermeras la porte sur toi et sur tes enfants, et avec le peu d'huile que tu as dans ta réserve personnelle, remplis les pots vides." Elle a rempli et rempli et quand tous ont été remplis, elle a dit à son fils : "Amène-moi le suivant !", "Il n'y en a plus". Si elle avait eu cinq cents barriques, elles auraient été remplies !

 

            Qu'est-ce qui limite la puissance de Dieu dans ta vie ? C'est ta foi. C'est ce que tu vas puiser toi-même dans les réserves du Seigneur. Ce qui est limité, c'est de ce que tu vas te servir toi-même sur la table qu'il a dressée devant toi. Ce ne sont pas les bontés infinies de Dieu qui sont limitées, c'est notre capacité à croire et à saisir ce qu'il nous offre.

 

            Une parole suffit. Jésus a déjà parlé aux dominations, aux autorités : elles ont été dépouillées à la Croix, elles ont été vaincues complètement. Il a déjà parlé à notre chair : elle a été détruite à la Croix, elle a été rendue impuissante à la Croix. Il a parlé à tous nos ennemis : ils tremblent au nom de Jésus ; les démons croient et ils tremblent au nom du Seigneur Jésus parce qu'ils savent que Jésus est le Tout-puissant, le Seigneur, et ils savent que Jésus est du côté de ses enfants. Nous sommes du bon côté, mes bien-aimés frères et sœurs. Nous sommes du côté de celui qui a parlé aux poissons. Est-ce que c'était si important de parler aux poissons et de les amener dans ce filet ? Le Seigneur voulait faire quelque chose qui montre à Pierre qu'il était quelqu'un d'autre qu'un simple homme. Et d'ailleurs, Pierre a compris, il s'est prosterné devant lui en disant : « Seigneur, retire-toi de moi, car je suis un homme pécheur » (Luc 5:8). Il a compris que cet homme était certainement un grand prophète ou un envoyé de Dieu, et il a vu la puissance du Seigneur à l'œuvre par la bouche de Jésus, par cet acte qu'il a accompli, et il s'est incliné en disant : "Seigneur, tu es mon Seigneur et mon Maître". Donc, ce sont les grandes bénédictions que Dieu va déverser sur ta vie qui vont te mettre à genoux devant lui et te faire glorifier son nom.

 

            Qu'est-ce qui va glorifier le nom de Jésus ? Certainement pas les maladies, les démons, les liens qui sont encore sur toi ? Cela ne glorifie pas du tout Jésus ! Dans certaines églises on dit : "C'est ta maladie qui glorifie Jésus, c'est ta persévérance dans la maladie qui va le glorifier, c'est ta persévérance dans l'épreuve, dans l'épreuve au sens humain du terme, c'est-à-dire dans les liens, les difficultés, les échecs". Non, c'est faux, c'est une grande séduction ! Ce n'est pas cela qui va glorifier Jésus ! Ce qui va glorifier Jésus, c'est la pêche miraculeuse que tu vas faire si tu oses jeter tes filets. Et si tu tires, tu vas ramasser la bénédiction du Seigneur parce qu'il a déjà parlé. Tout ce qu'il veut, ce sont des hommes et des femmes qui aiment la vérité, des hommes et des femmes qui écoutent la voix de Jésus avec un cœur tendre. Jésus te prendra tel que tu es, telle que tu es, avec tes difficultés à croire, avec tes difficultés à saisir tout son message et tout ce qu'il a fait, tout ce qu'il est. Il nous connaît parfaitement bien. Il sait quel est l'état de nos cœurs. Il voit dans quelle situation nous nous trouvons maintenant, mais il est prêt à combler tout ce qui nous manque.

 

            Il y en a qui sont fatigués et chargés ce soir, on va passer un moment à prier, un court moment, parce que de même qu'il n'a fallu qu'une parole à Jésus, je ne dirai pas pour vider tous les poissons du lac dans le filet, mais enfin pour remplir ce filet-là, il suffit d'une parole du Seigneur pour te renouveler, pour t'enlever ton mal de dos, pour guérir ta grippe ou ton angine, pour te délivrer de quoi que ce soit, pour te guérir, te faire du bien, et dans quelques instants, le Seigneur va répondre à cette prière, j'ai cette foi dans le cœur, et il va vous toucher, du moins ceux qui osent jeter leurs filets. Il va vous toucher et vous faire du bien. Tu as un besoin ? Eh bien ! voilà, le Seigneur est vivant ! Il est au milieu de nous. Tu as un problème précis, tu as une impossibilité encore, tu as quelque chose qui ne va pas, tu as quelque chose que tu attends du Seigneur ? Il est là, présent. Alors ma question est simple : "Est-ce que tu es prêt, est-ce que tu es prête à recevoir ce que Jésus va te donner ?" Le Seigneur va répondre.

 

            Jésus est la vérité. Il est la vérité personnifiée. Il n'est pas venu nous donner la vérité simplement, il est la vérité. La vérité, c'est une personne, ce n'est pas une doctrine, ce n'est pas une théologie, quelque chose de construit par l'homme, c'est une personne vivante qui s'appelle Jésus ! Jésus de Nazareth, né à Bethléhem. Il a dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie » (Jean 14:6). Alors, si tu as dans ton cœur l'amour de la vérité, tu as la condition nécessaire et suffisante pour entrer dans tout le plan de Dieu. Tout va dépendre de ton amour de la vérité. Tu peux être le pire des pécheurs, qui n'est pas sauvé, mais tu peux avoir dans le cœur l'amour de la vérité. C'est celle-là qui va te sauver. Tu peux être un Chrétien de longue date, si tu as tenu jusqu'ici, c'est parce que tu avais l'amour de la vérité. Ce qui te tiendra jusqu'au bout, c'est l'amour de la vérité, parce qu'entre la vérité et le mensonge, il n'y a rien de commun !

 

            Le monde qui nous entoure est dominé par le prince des ténèbres, Satan, qui est le menteur et le père du mensonge, et il tient tout l'univers par sa parole menteuse. Nous en sommes sortis quand nous sommes venus à Jésus pour entrer dans le domaine de la Parole de la vérité, dans le domaine de Jésus qui est la vérité ! En Christ, en Dieu, tout est vrai. Vous rappelez-vous ce que Pilate a demandé un jour à Jésus pendant qu'il se lavait les mains devant la foule quand Jésus lui dit : « Je suis venu rendre témoignage à la vérité » ? Pilate lui dit : « Qu'est-ce que la vérité ? ». C'est la question que peuvent poser beaucoup d'hommes qui ne connaissent pas Dieu parce qu'eux disent : "Eh bien ! chacun a sa vérité. La vérité, c'est ta vérité. Toi, tu as la vérité, la tienne. L'autre, il a sa vérité. Tout est bon pourvu que ce soit cru par quelqu'un." Mais ce n'est pas du tout comme cela avec le Seigneur ! Pour le Seigneur, il n'y a qu'une seule vérité, c'est le Seigneur Jésus-Christ lui-même. Donc Dieu le Père est la vérité, Dieu le Fils est la vérité, Dieu le Saint-Esprit de vérité est la vérité. Dieu lui-même, Père, Fils et Saint-Esprit est vérité.

 

            Vérité, cela veut dire, la seule réalité absolue, ultime, dans laquelle il n'y a aucune ombre de mensonge, de faux semblants, d'hypocrisie, d'apparence ! Dieu est vrai, c'est sa nature. Tout ce qu'il dit est vrai, tout ce qu'il fait vient d'un cœur vrai. Le cœur de Dieu est vrai. Il est la vérité, il est seul digne de confiance. Une Parole de Dieu est une Parole de vérité. Une parole d'homme, ce n'est pas toujours une parole de vérité ! Quand on appelle des témoins à la barre, on leur dit : "Jurez de ne dire que la vérité". On connaît la manière de jurer. Les paroles d'homme ne sont pas dignes de confiance, sauf si ce sont des hommes qui sont habités par la vérité, par Jésus lui-même. Et encore, il faut être prudent.

 

            Tout est vrai en Dieu. Nous lirons dans l'Evangile de Jean, au chapitre 3. Jean a toujours beaucoup insisté sur la vérité et sur l'amour parce que l'amour va avec la vérité. Là où il y a la vérité, c'est là que Dieu règne ; Dieu est amour, Dieu est saint, Dieu est pur. Là où est la vérité, là est la pureté et la sainteté. D'ailleurs si vous observez bien, dans toutes les sectes, toutes les fausses religions qui sont par définition dans l'erreur et le mensonge, l'impureté règne. L'impureté est cachée mais elle règne partout dans les sectes. Derrière la façade religieuse, il y a l'impureté, il y a tous les vices de la terre qui règnent parce que l'impureté va avec le mensonge et la pureté va avec la vérité. L'amour aussi va avec la vérité. Dans Jean 3, au verset 31 : « Celui qui vient d'en haut (Jésus donc), est au-dessus de tous ; celui qui est de la terre est de la terre, et il parle comme étant de la terre (il ne peut pas dire la vérité), celui qui vient du ciel est au-dessus de tous, il rend témoignage de ce qu'il a vu et entendu. » Jésus est venu en tant que vérité et chaque Parole qui sort de sa bouche est une Parole de vérité. Jésus est venu pour nous raconter et nous dire toutes les choses qu'il a vues et entendues de la part de son Père, dans la vérité. Jean dit : « ...et personne ne reçoit son témoignage. » Ils étaient plus attirés par le mensonge et le menteur que par la vérité et par ses paroles sauf ceux qui, comme Pierre, Simon et les autres, malgré leurs imperfections, leur manque de foi, leur incrédulité et tout, avaient l'amour de la vérité.

 

            Si tu as l'amour de Jésus, tu ne peux pas manquer d'avoir l'amour de la vérité. Tu ne peux pas t'encombrer de doctrines, de théologies des hommes qui ne sont pas la vérité pure de la Parole unique, la Parole pure de Dieu. Tu ne peux pas t'encombrer de cela ! Il y a en toi un instinct vital qui est l'influence du Saint-Esprit de Dieu, qui te hérisse dès que tu es en présence de l'erreur et du mensonge parce que tu es un fils et une fille de la vérité. Au verset 33, Jean le baptiste dit : « Celui qui a reçu son témoignage a certifié que Dieu est vrai ; car celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, parce que Dieu ne lui donne pas l'Esprit avec mesure. » Il veut que nous, enfants du Seigneur, nous soyons des hommes et des femmes de vérité, qui vivent et qui baignent en permanence dans la vérité de Dieu, dans la vérité tout court.

 

            Lisons dans l'évangile de Jean, au chapitre 14, au verset 6, puis au verset 16. D'abord Jean 14:6 : « Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi ». Puis le verset 16 : « Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous, l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit pas et ne le connaît pas ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. » Au chapitre 16 et au verset 13 : « Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité. » Le Saint-Esprit est vrai, il entend les paroles du Père ou les paroles de Jésus, et il nous les transmet dans la vérité absolue. Et ce Saint-Esprit de vérité habite dans nos cœurs. Il y est, là. Vous voyez à quel point le Seigneur désire qu'en tant qu'enfant de la vérité, nous marchions dans la vérité parce que c'est elle qui va nous conduire jusqu'au bout. Au chapitre 17, au verset 17, Jésus qui prie son Père, dit : « Sanctifie-les par ta vérité ». La vérité sanctifie partout où elle est prêchée. Partout où la vérité de Dieu est annoncée, elle apporte avec elle sa puissance de sanctification et de purification. Et il ajoute au verset 17 : « ...ta parole est la vérité ».

 

            Je reviens un peu en arrière dans Jean 8, au verset 31 : « Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui : si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. » Il parle de la Parole. Si tu es un fils de Dieu, tu dois passer ton temps (celui que tu as disponible pour le Seigneur et cela dépendra de ta soif) à méditer la Parole du Seigneur. Pourquoi ? Parce que Jésus dit que la Parole est la vérité, et il prie son Père en disant : "Seigneur, que ta Parole les sanctifie". Mais comment va-t-elle nous sanctifier si nous ne la méditons pas, si nous ne la travaillons pas dans un esprit de prière, le coeur ouvert ? C'est elle seule qui va nous affranchir ! Jésus le dit au verset 32, je le relis : « vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira ». Il ajoute au verset 36 : « Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres. » La vérité, c'est Dieu, Père, Fils, Saint-Esprit ; et la vérité, c'est sa Parole. Il ne peut pas y avoir de différence entre Dieu et sa Parole sinon elle ne serait pas la vérité !

 

            Toute la Bible que vous avez entre les mains est un livre surnaturel ! C'est un livre inspiré directement par Dieu, par le Saint-Esprit, du premier mot de la Genèse au dernier mot de l'Apocalypse ! C'est un livre inspiré directement par le Saint-Esprit et qui est rempli, du début à la fin, de la vérité de Dieu. Il n'y a pas une once de mensonge et d'erreur dans la Bible ! Tout est inspiré directement par celui qui est la vérité. Il nous a laissé ici, en esprit et en vie, la vérité qui vient de son cœur ! Tu comprends pourquoi il faut méditer ce livre  ? Tu ne pourras ni avancer dans la vie chrétienne, ni avoir la victoire sur tout ce qui peut te tenir encore, si tu ne passes pas du temps à méditer, à travailler la Bible, la Parole de Dieu ! Ne te contente pas des messages sur cassette, des messages écrits, ou des prédications en direct ! Ne te contente pas de cela ! Tu vas mourir de faim si tu t'en contentes ! Il faut que tu pioches toi-même, toi-même, dans la Parole du Seigneur, avec ardeur et persévérance parce que c'est elle, la Parole, qui va te sanctifier, te libérer, t'affranchir ! Pourquoi va-t-elle t'affranchir ? Parce qu'elle va te remplir de la vérité. Plus tu vas méditer cette Parole, plus l'eau pure de la vérité va remplacer toutes les souillures qu'il peut y avoir encore en toi !

 

            Si vous avez un très grand tonneau en plastique plein d'eau pour arroser les fleurs, vous le remplissez de temps en temps avec un tuyau. Mais au bout de plusieurs jours, l'eau devient sale, elle croupit, elle est verdâtre et boueuse. Alors, vous prenez le tuyau et vous laissez entrer l'eau propre, et après un certain temps, l'eau est limpide. Où est passée l'eau boueuse ? Elle a été peu à peu remplacée par l'eau propre, peu à peu ; cela a commencé par le fond, et peu à peu les souillures sont parties. Et plus le tuyau d'eau pure alimente ce tonneau, et plus il va être purifié ! Cela ne va pas se faire totalement au premier jet qui va rentrer ! Il faut que ce soit en permanence, en permanence, parce que les poussières du chemin, la souillure commencent à entrer, à flotter, mais s'il y a le jet puissant de la Parole qui est là, ouvert en permanence, l'eau va se purifier. Elle est limpide l'eau d'en haut ! L'eau du ciel est d'une limpidité parfaite ! Passes-tu du temps à méditer la Bible  toi-même ? Toi-même ? Si tu ne le fais pas, tu vas laisser l'eau croupissante du monde et du mensonge remplir le tonneau de ton cœur et après, tu vas dire : "Seigneur, Seigneur, viens à mon secours !" Si tu laisses l'eau pure de la Parole remplir ton cœur, elle alimente constamment ton cœur et il est renouvelé ! Faisons-le pour notre part parce que la vérité nous affranchit. Nous sommes des fils et des filles de la vérité et seule la vérité libère ! Jésus l'a dit ! La vérité, c'est lui, c'est sa Parole, c'est son Esprit, c'est Dieu le Père, c'est Dieu tout entier lui-même ! Dieu veut que notre cœur soit rempli de la vérité.

 

            Le Psaume 51, c'est le Psaume de repentance. Quand David a compris son péché avec Bath-Shéba et qu'il se repent amèrement, il dit aux versets 7 et 8 : « Voici je suis né dans l'iniquité, et ma mère m'a conçu dans le péché, mais tu veux que la vérité soit au fond du cœur. » Au fond du cœur ! Pas au fond de la tête ! Au fond du cœur ! Si la vérité est au fond de notre cœur, c'est Dieu lui-même qui vient y habiter. Il veut qu'en méditant sa Parole, toute la nature de Dieu vienne en nous parce qu'il est la vérité, il est la Parole vivante. « Tu veux que la vérité soit au fond de mon cœur ». Et toi, est-ce que tu le veux ? Tu le veux toi aussi ? Si tu le désires de tout ton cœur, cela veut dire que tu as l'amour de la vérité. Si tu as l'amour de la vérité, tu vas être pleinement sauvé. Tout le salut de Dieu va entrer et pénétrer dans ta vie. « Mais tu veux que la vérité soit au fond du coeur: Fais donc pénétrer la sagesse au dedans de moi ! »

 

            Tout le Psaume 119 est un psaume à la gloire de la Parole de Dieu. Dans tout ce psaume, on voit à quel point David avait soif d'avoir la Parole dans son cœur, soif de comprendre la révélation de Dieu et de sa Parole, cette Parole qui est la vérité, la sagesse de Dieu qui pénètre en nous.

 

            Je lirai un passage dans 1 Timothée 2, au verset 4 : « Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. » Vous voyez que ce n'est pas un caprice de Dieu qui aurait fait les uns aimant la vérité et les autres n'aimant pas la vérité, puisque Dieu veut que tous les hommes « parviennent à la connaissance de la vérité ». Nous avons tous été créés par Dieu avec un cœur capable de comprendre la vérité et de la recevoir de lui. Tout ce qui manque à certains hommes, c'est l'amour de Dieu et l'amour de la vérité pour aller vers lui tels qu'ils sont, en disant : "Seigneur, je voudrais que tu me changes, que tu enlèves de moi tout mensonge, et que tu y mettes toute ta vérité." Celui qui parle comme cela de tout son cœur aime Dieu, aime sa Parole, et va voir Dieu agir dans sa vie, parce qu'on ne peut pas faire cette prière et laisser Dieu insensible ! Dieu est trop vrai pour rejeter cette prière qui lui dit : "Seigneur, fais de moi un homme vrai, une femme vraie en toi et que toute ta vérité habite au fond de mon cœur." Parce que sa vérité, c'est Jésus, son Fils bien-aimé qui est la vérité et la vie, c'est sa Parole, sa Parole sainte.

 

            Dans 2 Timothée 2, il est écrit au verset 25 : « Le serviteur de Dieu doit redresser avec douceur les adversaires, dans l'espérance que Dieu leur donnera la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité. » Il disait dans la Première épître à Timothée : Dieu veut « que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité ». Comment allons-nous parvenir à la connaissance de la vérité ? Par la repentance. Il le dit ici : « ...la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité et que, revenus à leur bon sens ... » Celui qui est dans le mensonge n'est pas dans le bon sens ! Il est complètement dévarié par rapport à la vérité ! Celui qui est dans la vérité est dans son bon sens. « ...ils se dégageront des pièges du diable, qui s'est emparé d'eux pour les soumettre à sa volonté. » Pourquoi ? Parce que le menteur a réussi à dominer leurs vies par ses paroles de mensonge et Dieu veut révéler ses paroles de vérité qui vont donner la libération. C'est la vérité qui affranchit. Et Dieu ne peut le faire que s'il y a vraiment une repentance dans le cœur ! La repentance nous permet d'arriver à la connaissance de la vérité puisque le péché, l'amour du péché nous bloque la révélation de la vérité. Est-ce qu'il peut y avoir en même temps la repentance et l'amour du péché dans un cœur ? S'il y a vraiment la repentance, il y a la haine du péché ! C'est ce qui va nous donner la victoire avant toute prière de délivrance. La haine du péché qui est donnée par le Saint-Esprit, et l'amour de la vérité qui est Jésus, vont permettre au Saint-Esprit de nous libérer.

 

            C'est cela une vraie repentance : « la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité ». Vous comprenez pourquoi le message de base de Jésus et des apôtres était : "Repentez-vous". La bonté de Dieu pousse tous les hommes à se repentir parce qu'il veut planter la vérité dans leurs cœurs pour qu'ils soient remplis de Jésus, sauvés et bénis. Il ne peut pas y avoir de cohabitation entre des paroles de mensonge et des paroles de vérité, entre Jésus et Bélial. Il faut que tu choisisses entre la parole de l'ennemi, et la Parole de la vérité qui est Jésus. Si tu as fait ton choix, le Saint-Esprit de vérité va travailler en toi pour te révéler la vérité, te donner la repentance, et ayant la repentance, te donner la connaissance de la vérité qui va suivre. C'est ce qu'il nous faut !

 

             Dans la deuxième épître à Timothée, au chapitre 3, Paul dit : « Saches que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles.» Quand il décrit les hommes des derniers jours, il dit au verset 6 : « Il en est parmi eux qui s'introduisent dans les maisons, et qui captivent des femmes d'un esprit faible et borné, chargées de péchés, agitées par des passions de toute espèce, apprenant toujours et ne pouvant jamais arriver à la connaissance de la vérité. » C'est ce qui se passe dans bien des églises de Jésus où on prêche la vérité mais où des hommes et des femmes (certains d'entre eux du moins), sont chargés de passions et de péchés, ce qui les empêche d'arriver à la connaissance de la vérité. Relisons le verset 7 : « ...apprenant toujours et ne pouvant jamais arriver à la connaissance de la vérité ». Ils ont tout dans la tête et rien dans le cœur puisque Dieu veut que la vérité soit au fond du cœur. Le but du Seigneur, c'est de changer notre cœur, nous donner une repentance réelle, la haine du péché, un amour de la justice, de la sainteté de Dieu et de sa Parole pour pouvoir recevoir la révélation de la vérité. Si nous avons le cœur chargé de péchés, agité par des passions de toute espèce, qu'est-ce qui va se passer si nous allons à des réunions, si nous lisons des messages écrits, si nous écoutons des prédications ? Nous allons apprendre de plus en plus sans jamais avoir la connaissance de la vérité. Jamais !

 

            Jésus a dit dans Jean 17:3 : « Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ ». Ce n'est pas une connaissance superficielle, avoir entendu parler de lui, savoir qu'il existe, mais c'est avoir sa vie en moi. C'est cela le connaître de manière biblique profonde. Le connaître, c'est la vie éternelle. Et celui qui emmagasine des connaissances tout en gardant des passions, des mauvais désirs, celui-là va apprendre toujours mais il ne va jamais arriver à la connaissance de la vérité. C'est terrible ! Pourquoi ? Parce qu'il n'y a pas la repentance au départ. Donc, examine ton cœur pour savoir si tu es vraiment dans la repentance par rapport au péché. La repentance est un don de Dieu pour ceux qui le lui demandent. Si tu es dans cette repentance qui vient de Dieu, tu peux être tranquille quant à la révélation de la vérité, cette révélation va se faire dans ton cœur. Tu vas avoir une révélation de Jésus qui est la vérité, tu vas avoir une révélation de sa Parole qui est la vérité, et tu vas avancer dans la connaissance de la vérité.

 

            Ceux qui s'égarent loin de la vérité vont à la mort. Ceux qui continuent à garder les yeux sur Jésus et sur sa Parole de vérité vont forcément à la vie, à la vie éternelle. Ils l'ont en eux et elle va pleinement se manifester. Si tu as l'amour de la vérité, tu vas attirer vers toi Dieu lui-même et toute sa nature de sainteté, de pureté, d'amour.

 

            Dans Ephésiens 4, le verset 24 nous montre l'influence puissante de la vérité sur nos cœurs : « Nous sommes appelés à revêtir l'homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. » La vérité produit la justice et la sainteté. Il suffit que cette Parole, la Bible de Dieu, soit reçue dans ton cœur honnête et bon, ouvert et désireux de recevoir la révélation de la vérité pour que l'Esprit de vérité révèle la vérité dans ton cœur ; cette vérité-là va commencer par t'affranchir de tout ce qui est mensonge et en plus, elle va construire en toi et développer aussi en toi, la sainteté et la pureté de Dieu. Je relis Ephésiens 4:24 : « ...une justice et une sainteté que produit la vérité. » Il suffit que tu reçoives dans ton cœur la vérité de Dieu, qui est sa Parole (Jésus est la vérité), pour qu'elle commence à travailler à produire en toi la justice et la sainteté de Dieu, la nature même de Dieu. Comprends-tu pourquoi il est si important d'avoir l'amour de la vérité pour être sauvé ? Beaucoup de Chrétiens ont l'amour des connaissances, ont un amour sentimental de Jésus, mais ne sont pas prêts à recevoir dans leur vie la vérité de Jésus au point qu'elle remplace tout ce qui est mensonge par sa vérité à lui. Pour cela, ils ne sont pas prêts ! Ils s'accrochent encore à leur propre vie qui est née dans le mensonge et le péché comme David le dit : « ...ma mère m'a conçu dans le péché... ». Ma vieille nature qui est morte en Christ, je n'en veux plus ! Je veux marcher dans la vérité ! Je veux revêtir cet être nouveau créé dans une justice et une sainteté que produit la vérité c'est-à-dire, Jésus.

 

            Dans II Thessaloniciens 2, au verset 9, il est écrit : « L'apparition de cet impie... » C'est l'Antichrist. Dieu annonce à la fin des temps la venue de l'Antichrist qui est le fils du mensonge. C'est le séducteur qui va séduire le monde par le mensonge, par la puissance de Satan sauf ceux qui ont l'amour de la vérité. Ceux qui ont l'amour de la vérité vont immédiatement reconnaître la différence entre la vérité et le mensonge. Pourquoi ? Parce que l'Esprit de Dieu habite dans leurs cœurs. « L'apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan (pour résister à cette puissance, il faut être vraiment en Christ et lui en nous), avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers... ».

 

            Il n'y aura aucune vérité dans ce qu'il fera ! Il y aura la puissance, il y aura sans doute des résurrections de mort sataniques, il y aura des choses extraordinaires qui vont se passer. Mais parce qu'il n'y aura pas le discernement de la puissance qui est derrière, des foules d'hommes et de femmes vont se jeter dans le mensonge et dans les bras de Satan, uniquement parce qu'ils auront été impressionnés par les miracles, les prodiges, les signes et la puissance. Mais ce n'est pas cela qui nous sauve ! Ce ne sont pas les miracles, la puissance et les prodiges qui nous sauvent ! C'est l'amour de la vérité, c'est l'amour de Jésus.

 

            Et il continue : « ...avec toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés. » Dieu voulait leur donner l'amour de la vérité mais ils ne l'ont pas reçu. C'est dit dans le même sens que ce qui est dit dans l'évangile de Jean, au chapitre premier : « La lumière est venue (Il est venu vers les siens), mais les siens ne l'ont pas reçue ». Ils ne l'ont pas reçu ! Dieu, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité, était là, faisant pression, doucement pression par le Saint-Esprit, pour leur révéler la vérité, leur montrer la vérité, les remplir de la vérité. Ils ont dit : "Non, on n'en veut pas !" Et parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité, ils ne peuvent pas être sauvés. Ils vont être attirés par le mensonge avec ses prodiges et ses miracles. Ils vont être précipités dans la perdition et l'enfer, dans le lac de feu, parce qu'ils ont refusé l'amour de la vérité pour être sauvés. Paul ajoute : « ...Dieu leur enverra une puissance d'égarement pour qu'ils croient au mensonge. » Vous rendez-vous compte que Dieu lui-même, Dieu si bon, qui avait donné son Esprit de vérité, son Fils qui est la vérité, sa Parole qui est la vérité, en disant : "Voilà, si tu acceptes cela, tu seras conduit dans un plein salut", Dieu s'est vu répondre : "Non ! Seigneur, dans le fond, on préfère le péché !" Et il est écrit : « Dieu leur enverra une puissance d'égarement pour qu'ils croient au mensonge afin que tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir au péché, à l'injustice, soient condamnés. »

 

            L'amour de la vérité vient du cœur repentant de celui qui a compris que le péché nous mène à la mort. Remarquons tous les moyens de salut que Dieu nous donne gratuitement par la foi en Jésus, la puissance de sa Parole de vérité, la puissance du Saint-Esprit de vérité ; "Si tu reçois mon Esprit, si tu reçois ma Parole, si tu me reçois, dit Jésus, je te garderai du mensonge". Quand le mensonge viendra, parce que tu as reçu en toi l'Esprit de vérité, tu sauras discerner quelle est la puissance qui agit derrière et tu ne l'accepteras pas. Tu ne seras pas séduit parce que l'Esprit de vérité agit dans ton cœur. Il est important de ne pas prendre plaisir au péché, à l'injustice ! Il y a un plaisir dans le péché. Tous ceux qui ont péché le savent ! Mais ce plaisir mène à la mort alors qu'il y a une joie dans la sainteté de Dieu, une joie céleste à marcher dans l'obéissance au Seigneur parce que nous savons que nos yeux vont le voir bientôt, et que nous allons passer l'éternité avec lui à nous réjouir de sa présence et à être habités pleinement de la présence de l'Esprit de vérité. On va baigner dans la vérité pour l'éternité ! La vérité sera dans tous les coins de rue de la nouvelle Jérusalem ! Nous allons parler avec vérité, agir avec vérité, marcher dans la vérité !

 

            C'est ce que nous pouvons faire dès maintenant, ce que nous devons faire dès maintenant si nous sommes au Seigneur. Si nous sommes au Seigneur, nous sommes des hommes et des femmes de vérité, nous allons parler dans la vérité, nous allons dire la vérité, nous n'allons plus avoir d'hypocrisie, de crainte des hommes, parce que la crainte des hommes vient du mensonge et de l'ennemi. La crainte des hommes est encore l'amour du mensonge, c'est le désir de paraître, c'est la crainte d'être jugé dans son apparence. Quand les scribes vont vers Jésus pour lui dire : "Mais Seigneur, on voit que tu enseignes la parole selon la vérité, que tu n'as aucune crainte des hommes, que tu parles sans tenir compte de l'apparence des hommes, on voit que tu es vraiment de Dieu, tu nous dis la vérité, toi." Si tu as encore la crainte des hommes dans ton coeur, comment vas-tu pouvoir leur dire toute la vérité ? Tu vas craindre qu'ils t'en veulent, tu vas craindre qu'ils te rejettent, tu vas craindre d'être mal jugé, et tu vas taire un certain nombre de choses, tu ne leur annonceras pas pleinement toute la Parole de vérité parce que toi, dans ton cœur, tu ne l'as pas pleinement reçue. Il faut bien faire attention à cela ! "Seigneur ! Ôte de ma vie toute crainte des hommes parce que c'est encore du mensonge ! Je veux être vrai, rempli de toi, redresser avec douceur les adversaires, être capable d'annoncer simplement une parole de vie et de vérité."

 

            Ceci est important, je relis 2 Thessaloniciens 2:10 : « ...avec toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés. » Ils ne l'ont pas reçu parce qu'ils n'ont pas voulu, et ils n'ont pas voulu parce qu'ils ont préféré le plaisir du péché. Ils ont résisté à l'Esprit de Dieu qui voulait leur faire accepter la vérité pour qu'ils soient sauvés. Comme ils ont endurci leurs cœurs devant Dieu, à un moment donné Dieu intervient, endurcit lui-même leurs cœurs et leur dit : "Vous serez jugés maintenant puisque vous avez refusé ma parole de vérité ! Le jugement sera le suivant : vous avez voulu boire cette coupe de mensonge, vous la boirez jusqu'au bout ! Maintenant, c'est moi, Dieu, qui ai envoyé sur vous un esprit d'égarement et de mensonge, pour que vous croyiez au mensonge, pour que vous soyez perdus." C'est Dieu qui parle. C'est le jugement de Dieu sur ceux qui ont refusé la vérité. Nous devons être toujours tremblants devant le Seigneur et dire : "Seigneur ! remplis mon cœur de l'amour de la vérité. Je veux la vérité parce que la vérité, c'est toi, c'est ta Parole sainte. Je veux être pleinement sauvé, Seigneur. Je veux rentrer dans ton salut parfait."

 

            Il est facile de caractériser celui qui aime la vérité : il aime Jésus, il aime les paroles de Jésus, il aime non seulement entendre les paroles de Jésus, mais il aime les mettre en pratique. Jésus dit : "Celui qui m'aime gardera mes commandements. C'est ainsi que vous serez vraiment mes enfants, des fils et des filles de la vérité." Celui qui aime la vérité viendra toujours à la lumière de Jésus. Il n'aura aucune honte à laisser la lumière du Saint-Esprit éclairer les recoins les plus cachés de son cœur. Il n'aura aucune honte à laisser le Seigneur lui montrer tout ce qu'il y a au fond de son cœur. Il va l'amener à la lumière, l'apporter au sang de Jésus, à la lumière de la Croix et tout cela va disparaître dans la lumière du Seigneur, de sa vérité. Celui qui aime la vérité va marcher dans la vérité. Il va s'efforcer d'éliminer de sa vie toutes traces de mensonges parce que l'Esprit de vérité est en lui. Les doux mensonges, les pieux mensonges, ce sont des mensonges ! Les mensonges commerciaux, ce sont des mensonges ! Si tu mens encore d'une manière ou d'une autre, il y a encore une parole de Satan dans ta vie, elle doit être éliminée et remplacée par une parole de vérité, par Dieu lui-même. Plus de tricheries sur les feuilles d'impôts, plus rien ! Pas un centime non déclaré en dehors de la volonté du Seigneur ! Ah ! Quelle paix ! Merci Seigneur ! Tu as fait cette œuvre dans nos cœurs et nous marchons dans la vérité.

 

            Nous aimons la vérité et parce que nous aimons la vérité, Dieu va se manifester pleinement. Celui qui aime la vérité marche forcément dans l'amour du Seigneur puisque la vérité, c'est l'amour de Dieu. Il ne peut pas y avoir d'amour sans vérité, pas de vérité sans amour. Cela va ensemble comme les deux phalanges d'un même doigt. Cela tient ensemble parce que l'amour de Dieu se manifeste dans la vérité. Dans le Psaume 119, je lirai les versets 29 et 30 : « Eloigne de moi la voie du mensonge, et accorde-moi la grâce de suivre ta loi ! Je choisis la voie de la vérité et je place tes lois sous mes yeux. »

 

            Je choisis ! C'est ma conclusion. C'est une parole que je prononce parce qu'elle vient du plus profond de mon cœur. Elle me caractérise. C'est moi qui vous le dis avec mon cœur : "J'ai choisi la voie de la vérité. J'ai décidé de te suivre, Jésus, dans toute la vérité, parce que je sais que ta vérité, c'est la vie."

 

            Je choisis ! Faites de cette parole une parole personnelle pour vous, pour toute votre vie : "Seigneur, je choisis la voie de la vérité parce que la vérité, c'est Jésus". Il a dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie. » Le chemin, c'est la voie, la voie de la vérité, c'est Jésus. Dieu dit dans la troisième épître de Jean : « Je n'ai pas de plus grande joie que d'apprendre que mes enfants marchent dans la vérité. »

 

 

            Je te choisis Jésus. Fais ton œuvre de vérité. Elimine toute œuvre de mensonge et de ténèbres, Seigneur, et que vraiment ta Parole si précieuse devienne constamment vie en moi, dans la vie de tes enfants, tes fils et tes filles selon la vérité. Seigneur, apprends-nous à marcher selon la vérité. Tu n'as pas de plus grande joie que de voir l'amour de la vérité dans le cœur de tes enfants. Toi qui es la vérité Seigneur, je te bénis parce que tu nous as donné l'amour de la vérité. Nous avons reçu Jésus-Christ, nous ne l'avons pas laissé. Seigneur, prends toute la place en nous et que ta vérité règne, qu'elle remplisse l'univers. Hâte-toi de venir régner, toi le Prince de la vie. Viens établir ta vérité sur terre. Etablis-la dans ton Eglise qui est le pilier, le soutien, et la colonne de la vérité. Seigneur, fais-le pour ta gloire. Père, au nom de Jésus-Christ. Amen.