C242  Source de Vie - http://www.sourcedevie.com


© SdV - Toute reproduction autorisée et même encouragée


mis le 09/03/2004
modifié le 13/04/2004


Ce texte est la mise par écrit d'un message donné oralement par Henri VIAUD-MURAT, message qui a été enregistré sur cassette audio. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite en conservant l'intégralité de l'enregistrement oral, sauf quelques modifications mineures qui étaient nécessaires à la compréhension du texte écrit.



La recherche de Dieu et les prodiges surnaturels

(message n°1)



Ce message fait partie d'une série de 2 messages (références C242 et C243). Il est le premier de la série.

 

 

            Etes-vous assurés que le Seigneur conduit vos vies dans les moindres détails ? Certaines de ses brebis ont peut-être du mal à obéir, mais ce sont Ses brebis. L'idéal, c'est une brebis qui entend et qui avance, la nuque souple. Le Seigneur nous aime, nous tient entre Ses mains, et il est puissant pour nous faire comprendre, pour nous arrêter, pour aller nous chercher si nous sommes perdues, comme la brebis perdue de la parabole. Cette brebis était une brebis du Seigneur, elle était égarée. Il a laissé les quatre-vingt-dix-neuf qui n'avaient pas besoin de surveillance pour le moment, et il est allé chercher celle qui était égarée car elle était Sa brebis. D'où l'importance pour toi de savoir si tu es une brebis du Seigneur ou non. Si tu l'es, le Seigneur est puissant pour te tenir en main. Si tu es un peu récalcitrant, il a des moyens pour t'éduquer et pour te faire entrer dans le bercail avec lui.

 

            J'ai des choses intéressantes à partager avec vous ce soir. Je les ai reçues dans la prière cette semaine (je vous le partage et vous le placez ensuite dans la prière pour vous) : d'abord, il y a des choses qui concernent l'ensemble de l'Eglise visible, et puis des choses qui concernent plus précisément le troupeau des brebis du Seigneur. Dans l'Eglise visible, celle qui confesse ou qui prétend avoir Jésus comme Sauveur, il y en a beaucoup qui ne connaissent pas le Seigneur. Il y a tous ceux qui ne sont pas sauvés, et il y a ceux qui sont sauvés mais qui marchent par la chair. Puis il y a tous ceux qui constituent le troupeau choisi du Seigneur, c'est-à-dire Ses brebis qui ont le cœur docile, honnête et bon et qui sont prêtes à passer par tous Ses chemins.

 

            Voici ce que j'ai reçu de manière claire et nette. C'est déjà en train de se faire, mais c'est une confirmation du Seigneur : que l'Eglise visible du Seigneur, dans la terre entière, allait en ce moment même être éprouvée de plus en plus, par des signes surnaturels, des prodiges et des miracles, par une manifestation de surnaturel. Mais d'un surnaturel qui est permis par Dieu pour tester ceux qui ont l'amour de la vérité. Je ne dis pas que ce surnaturel est divin, je ne dis même pas qu'il est démoniaque ; chacun exercera le discernement. Ces choses surnaturelles qui vont se passer au milieu de l'Eglise de Dieu vont tester le troupeau au sein duquel certains membres de l'Eglise visible seront séduits par un surnaturel qui va les détourner des choses importantes ; c'est cela le but de ce surnaturel qui va venir sur l'Eglise visible du Seigneur ; c'est pour faire le tri entre les brebis qui seront attachées aux choses importantes qui sont dans le Seigneur et dans sa Parole, et celles qui vont se laisser distraire par ce surnaturel permis par Dieu, mais ne venant pas de Lui, de son plan parfait, et qui va les détourner des choses essentielles. Et les choses essentielles, nous le savons, c'est le message de la Croix, ce que nous sommes en Christ, le plan que Dieu a pour nous, en tant que temple vivant, individuel et en tant que Corps de Christ : temple collectif du Seigneur destiné à manifester la gloire de Jésus, la nature de Jésus.

 

            Par conséquent, il faut qu'on s'attende à voir, dans l'Eglise visible, sur la terre entière, de plus en plus de manifestations prodigieuses et surnaturelles. Je ne parle pas seulement des paillettes d'or, mais de choses de plus en plus fortes encore que nous allons voir. Ce n'est pas la peine d'entrer dans le détail, mais une caractéristique sera certaine : ce seront des choses surnaturelles qui vont se manifester au milieu de l'Eglise visible du Seigneur.

 

            Pour appuyer ce que je viens de dire, je lirai quelques versets. Dans 2 Thessalonissiens 2, au verset premier, nous lisons : « Pour ce qui concerne l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ... » Voici la raison pour laquelle les choses surnaturelles vont se passer : c'est que Jésus-Christ revient très bientôt, et avant son retour, il va y avoir de grands bouleversements. Et notamment les jugements du Seigneur et en particulier ce surnaturel qui vient comme un jugement sur l'Eglise. C'est pour cela que je ne dis pas nécessairement que ce sont des choses entièrement démoniaques. Quand Dieu envoie un jugement, c'est lui qui est derrière ce surnaturel-là, mais Il l'envoie comme un jugement. Il peut utiliser des esprit mauvais, des esprits destructeurs, comme Il l'a fait pour Pharaon, ou dans de nombreux cas où il a jugé son propre peuple. Comme dans le cas où le prophète Michée a vu l'armée des fils de Dieu venir devant le trône de l'Eternel : « Mais qui séduira Achab ? ... Un esprit vint se présenter devant l'Eternel en disant : Moi, je lsortirai et je serai un esprit de mensonge dans la bouche de tous ses faux prophètes... Et Dieu lui dit : Sors et fais ainsi » (1 Rois, chapitre 20)

 

            Le roi d'Israël, Achab, un roi impie, était envoyé avec à sa suite toute une série de prophètes, 850 faux prophètes (450 prophètes de Baal, et 400 prophètes d'Astarté). A une époque où ce roi Achab voulait faire une campagne militaire, il s'était associé au bon roi Josaphat de Juda avec pour mobile : "Allons faire la guerre ensemble pour récupérer cette ville, et je vais consulter mes prophètes." Evidemment, tous, d'une même voix lui disaient : "Va, tu vas être vainqueur !" Ils prophétisaient au nom de l'Eternel alors que c'était un esprit de mensonge envoyé par Dieu, sur l'ordre de Dieu pour séduire Achab par des fausses prophéties dans la bouche de ses faux prophètes. Achab y est allé pour sa mort. Ensuite Dieu a reproché à Josaphat, par la bouche d'un vrai prophète : "Mais tu n'avais pas à t'associer à cet impie, il y avait quelque chose de bon en toi". Dieu a épargné Josaphat, mais il n'aurait pas dû s'associer à cet impie pour aller à la guerre avec lui. En tout cas, il a été séduit par un mauvais esprit envoyé par Dieu, un esprit de mensonge dans la bouche de tous ces faux prophètes.

 

            Au chapitre 2 de 2 Thessalonissiens, aux versets 1 et 2, il est dit : « Pour ce qui concerne l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec lui, nous vous prions, frères, de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens. » Le bon sens dont il parle, ce n'est pas le bon sens des paysans, c'est le bon sens spirituel de ceux qui sont en communion avec le Seigneur Jésus par son Esprit ; c'est cela le seul véritable bon sens qui compte. Ce n'est pas le bon sens charnel humain, c'est le bon sens spirituel de ceux qui sont en communion avec Dieu, qui gardent le cap. « Et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu'on dirait venir de nous, comme si le jour de Christ était déjà là. » Il dit : "Faites attention, il va y avoir des inspirations, des paroles", et un peu plus loin, il dit : " ... des signes, des prodiges et des miracles qui vont venir pour séduire ceux qui n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés" (verset 10).

 

            Les brebis du Seigneur qui ont le cœur honnête et bon, ont l'amour de la vérité pour être sauvées. Quand elles verront ces signes, ces prodiges et ce surnaturel se passer dans l'Eglise visible, elles vont comprendre qu'il s'agit de quelque chose envoyé par la volonté de Dieu, pour séduire son troupeau, pour faire le tri entre ceux qui ont l'amour de la vérité et ceux qui ont l'amour du mensonge. Parce que derrière la séduction il y a toujours un esprit de mensonge, comme ces faux prophètes d'Achab. Celui qui a l'amour de la vérité ne peut pas être attiré par un esprit de mensonge. C'était un esprit de mensonge pour séduire. Achab a fini par appeler le prophète Michée en disant : "J'ai huit cent cinquante prophètes qui ne me prophétisent que du bien". Mais Josaphat lui a dit : "N'y a-t-il pas un vrai prophète de l'Eternel qui pourrait nous dire la vérité de la part du Seigneur ?" Il dit : "Si, il y en a bien un ; ce Michée fils de Jimla, mais il ne prophétise que du mal contre moi !" Evidemment, il lui annonçait la vérité de la part de Dieu. Et comme Achab était rempli d'un esprit de mensonge, il ne pouvait pas être attiré par la vérité que Michée lui rapportait de la part du Seigneur. Michée l'a averti en lui disant : "Si tu y vas, ce sera pour ta perte, tu ne reviendras pas vivant !" Et Achab dit : "Ah, vous voyez, il ne prophétise que du mal, alors mettez-le au cachot avec du pain et de l'eau, jusqu'à ce que je revienne". Michée lui a dit : "Si tu reviens, c'est que l'Eternel n'a pas parlé par ma bouche". Et il n'est pas revenu. Dieu, dans sa bonté, essayait quand même de le prévenir.

 

            Bien-aimés, quand ces signes, ces prodiges et ces miracles vont se passer, il va aussi y avoir la voix de véritables prophètes qui vont dire : "Non, faites attention, ce n'est pas l'esprit de vérité du Seigneur qui est en train d'agir ; ceci est envoyé par Dieu, mais ce sont des esprits de mensonge qui ne sont pas de Dieu, pour éprouver le peuple du Seigneur".

 

            Lisons dans 2 Thessaloniciens, au chapitre 2, au verset 2 : « Ne vous laissez pas troubler... Que personne ne vous séduise d'aucune manière ; car il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant », au verset 9 : « L'apparition de cet impie (l'Antichrist animé par Satan) se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés. » Ils étaient attirés par le péché. Il y avait en eux, dans leur cœur une petite racine d'attirance pour une forme de péché ou une autre. C'est cette attirance pour le péché qui a ouvert la porte à la séduction et au mensonge, afin qu'ils soient détruits. Ils ont été prévenus par Dieu, de la même manière que Dieu avait envoyé Michée pour prévenir Achab une dernière fois. Mais comme Achab était rempli de l'esprit de mensonge, et de l'esprit des Astartés et de Jézabel, il n'a pas écouté. Son cœur n'était pas attiré par la vérité, cela ne l'intéressait pas. Il disait : "Ce n'est que du mal".

 

            Quand Dieu te parle pour dire la vérité, est-ce que tu entends, est-ce que tu reçois ce qu'Il dit même si cela te fait mal ? Ou est-ce que tu dis : "Non, je ne veux pas entendre parler de ça, parce que ça me dérange trop ?" Paul dit que dans les derniers temps, les hommes se donneront une foule de prophètes selon leur cœur, ou d'enseignants selon leur cœur, parce qu'ils ne veulent plus entendre des choses qui les dérangent. Et ils se donneront une foule de faux docteurs qui vont les chatouiller agréablement pour leur dire combien ils sont spirituels, combien ils sont choisis par Dieu, combien ils sont qualifiés à recevoir toutes les bonnes choses que Dieu leur envoie. Mais comme ils ne veulent pas accepter le message de la Croix pour disparaître dans la tombe avec Jésus et ressortir avec une vie de résurrection, ils n'entendront pas les avertissements du Seigneur. Les brebis du Seigneur, elles, entendront. Le Saint-Esprit que nous avons reçu, qui est un Esprit de vérité, nous ouvrira les yeux. Mais pour cela, il y a une condition : être vraiment une brebis du Seigneur avec un cœur obéissant et vrai. Celles-là ne seront pas séduites. Ces signes, ces prodiges et ces miracles, c'est du surnaturel. Des choses fantastiques vont se passer : les paillettes d'or, c'est seulement le tout début. Des choses formidables vont se passer, et comme beaucoup de chrétiens passent leur temps à courir derrière les miracles et les signes et les prodiges, il faut vraiment avoir le cœur attaché à la vérité pour ne pas être séduit, pour ne pas commencer à courir, mais rester dans la prière et dire : "Seigneur, parle-moi. Montre-moi si tu es là et si c'est toi qui es en train de te manifester pleinement."

 

            Il y a un deuxième passage que je veux lire avec vous, c'est dans Deutéronome, au chapitre 13 et au verset premier : « S'il s'élève au milieu de toi...» Au milieu de toi ! Ces signes, ces prodiges et ces miracles ne vont pas se passer chez les bouddhistes ou chez les musulmans, ils vont se passer dans l'Eglise de Jésus-Christ, l'Eglise visible. Dans les assemblées, dans les églises où les chrétiens se réunissent, c'est là que ces prodiges et ces signes vont se passer, et c'est là que beaucoup de chrétiens vont commencer à crier au grand réveil mondial (qui ne viendra pas). On va associer ces signes et ces prodiges au début d'un grand réveil mondial. Ce ne sera pas du tout le début d'un grand réveil mondial, mais bien plutôt le début d'un grand jugement mondial.

 

            Le Seigneur dit dans Deutéronome 13, au verset 1 : « S'il s'élève au milieu de toi un prophète ou un songeur qui t'annonce un signe ou un prodige (ce n'est pas rien, un signe ou un prodige), et qu'il y ait accomplissement du signe ou du prodige dont il t'a parlé en disant : Allons après d'autres dieux... » La séduction va consister à essayer de détourner l'attention du peuple de Dieu pour le tourner vers un autre Jésus, un autre esprit et un autre Evangile : c'est cela les autres dieux. Les autres dieux, ce n'est pas Bouddha ou Mahomet ou Confucius ; c'est un autre Jésus, un faux Jésus, un autre esprit que le Saint-Esprit de vérité et un autre Evangile que le pur Evangile de Jésus-Christ. On annonce des faux dieux comme par exemple ce faux Jésus qui meurt spirituellement à la Croix, qui va en enfer et qui ressuscite le troisième jour, né de nouveau. Ce Jésus est un faux Jésus qui est annoncé dans beaucoup de milieux chrétiens et cette annonce se fait au milieu de guérisons, de signes et de prodiges. Ceux qui sont présents ont tendance à associer les deux, en disant : "Mais puisqu'il y a des signes et des prodiges, c'est que Dieu confirme sa Parole par des miracles". Et en fait, ce n'est pas cela du tout, ce n'est pas Dieu qui confirme sa Parole par des miracles, parce que ce n'est pas sa Parole qui est annoncée ; c'est un autre Evangile.

 

            Vous voyez que les temps deviennent vraiment difficiles. S'il n'y avait pas un seul prodige, pas un seul miracle, ce serait moins attirant. Mais là, quand les prodiges et les miracles se passent dans les églises de Christ, tout le monde crie à la manifestation de Dieu ; tout le monde crie au grand réveil qui commence. On ne discerne pas que ce sont des prodiges, des signes et des miracles envoyés directement par la volonté de Dieu pour tester le peuple de Dieu et l'éprouver, donc le juger. Et c'est ce qui est dit ici : « ... des dieux que tu ne connais point, et servons-les ! Tu n'écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce songeur (il ne dit pas que c'est Satan), car c'est l'Eternel, votre Dieu, qui vous met ainsi à l'épreuve. » C'est à ce moment-là que Dieu fait appel à certains esprits mauvais comme ceux qui se sont présentés devant lui, pour être des esprits de mensonge dans la bouche des faux prophètes. Les esprits de mensonge dans la bouche des faux prophètes n'étaient pas des anges de Dieu, c'étaient des esprits au service de Satan, mais qui ont été envoyés directement par Dieu pour un jugement. Je relis le verset 3 : « Car, c'est l'Eternel, votre Dieu, qui vous met à l'épreuve pour savoir si vous aimez l'Eternel, votre Dieu, de tout votre cœur et de toute votre âme. »

 

            Quand ces signes, ces prodiges et ces miracles vont se multiplier au milieu des églises de Jésus-Christ, je vous exhorte, mes bien-aimés frères et sœurs, à bien rechercher la volonté du Seigneur, pour reconnaître si c'est le Seigneur qui est en train d'éprouver son peuple pour voir s'il reste fidèle au vrai Jésus, au vrai Saint-Esprit, et à la vraie Parole de Dieu. Quand les miracles, les signes et les prodiges vont se produire dans certaines réunions, ce ne sera pas forcément la confirmation que Dieu approuve ce qui y sera dit ou fait. Ce seront, en général, des messages mélangés d'erreurs où seront présentés, je le répète, un autre Jésus, un autre Evangile. Quelquefois ce sera subtil. Il faudra bien faire attention. Mais il y aura comme caractéristique fondamentale que le message de la Croix dans son ensemble ne sera pas prêché. On pourra prêcher une partie du message de la Croix, ou faire une allusion. Mais le message complet de la Croix du véritable Evangile ne sera pas prêché, parce que s'il l'était dans sa totalité, dans sa sincérité, il serait obligatoirement appuyé par le Saint-Esprit de vérité parce que c'est la Parole, la véritable Parole de Dieu.

 

            Donc, on va prêcher un autre Evangile, à la mode du jour, mais pas le véritable Evangile de Jésus-Christ. Le véritable Evangile de Jésus-Christ s'appuie sur la personne et l'œuvre complète de Jésus : ce qu'Il est, ce qu'Il est venu faire pour nous, ce qu'Il a fait de nous, en Lui, et Son plan parfait. Le Seigneur veut nous transformer à l'image de Jésus et il veut manifester sa gloire dans nos vies, individuellement et collectivement, dans le Corps de Christ, puisque nous sommes membres d'un Corps. Je vais y revenir quand je vais vous parler de ce que le Seigneur veut révéler à ses brebis, à ses vraies brebis. Voilà pour l'Eglise visible de Jésus. Vous verrez des signes et des prodiges de plus en plus grands, mais il faut savoir que c'est Dieu qui met son Eglise à l'épreuve pour voir si elle reste fidèle au véritable Evangile, au véritable Jésus, par le Saint-Esprit.

 

            Continuons la lecture au verset 4 : « Vous irez après l'Eternel, votre Dieu, et vous le craindrez ; vous observerez ses commandements, vous obéirez à sa voix, vous le servirez, et vous vous attacherez à lui (comme le sarment attaché au cep). Ce prophète ou ce songeur sera puni de mort, car il a parlé de révolte contre l'Eternel, votre Dieu, qui vous a fait sortir du pays d'Egypte et vous a délivrés de la maison de servitude, et il a voulu te détourner de la voie dans laquelle l'Eternel, ton Dieu, t'a ordonné de marcher. » Une malédiction de mort reposera sur ces hommes ou ces femmes qui véhiculeront ce surnaturel en annonçant en même temps un Evangile qui est faussé et un Jésus qui n'est pas le vrai Jésus, et ils entraîneront dans cette malédiction de mort ceux qui les suivront. C'est clairement indiqué dans 2 Thessalonissiens 2, au verset 12 : ils recevront un esprit de mensonge pour être perdus. C'est le temps maintenant où nous devons veiller à rester en communion avec le Seigneur pour être éclairés par Lui et nous méfier comme jamais auparavant de tous les signes, les prodiges et les miracles dont on entend parler un peu partout dans le monde. Il faut vraiment chercher le Seigneur pour que Son Esprit nous parle.

 

            La deuxième chose que j'ai à partager avec vous, je l'ai reçue comme confirmation encore plus nette cette semaine. Je suis heureux de vous le dire, parce que cela va vous réjouir. C'est qu'au milieu de ce chaos et de cette confusion spirituelle, le Seigneur a un plan particulier pour Ses véritables brebis. Et nous allons voir deux choses se manifester de plus en plus dans la vie de Ses véritables brebis.

 

            Premièrement les brebis vont comprendre de plus en plus clairement (parce que le Seigneur va leur montrer lui-même) que tous les systèmes religieux ou ecclésiastiques chrétiens dans lesquels elles pouvaient se trouver jusqu'à présent ne vont plus marcher. Ces organisations humaines, ces systèmes humains, ces systèmes ecclésiastiques, tous ces systèmes où il y a des chefs, des sous-chefs, des hiérarchies ne vont plus marcher. Ils ne marcheront plus ! Cela a pu marcher un temps, ça peut encore marcher pour un temps dans beaucoup d'endroits, mais ces systèmes où il y a des hommes qui dirigent, où il y a des hommes qui mettent leur chappe spirituelle sur le troupeau pour les diriger dans leurs voies ne vont plus durer longtemps. Cela ne fonctionnera plus d'une manière aussi huilée, aussi bonne qu'auparavant. Ce qui va se passer, c'est que les brebis du Seigneur vont être de plus en plus dirigées directement par le Seigneur lui-même. Pas de manière mystique, mais d'une manière simple et directe, par la direction du Saint-Esprit qui habite en eux, sans aucun intermédiaire, que la brebis soit pasteur, docteur ou prophète ou apôtre. Cela, c'est quelque chose qui va être de plus en plus clair. Le Seigneur le veut pour ses brebis, parce que s'il envoie ses jugements sur l'Eglise visible par des signes, des prodiges et des miracles mensongers pour tester le peuple, il faut qu'en même temps, il fortifie ses vraies brebis par un contact de plus en plus direct.

 

            Il va y avoir dans le cœur des brebis du Seigneur un appel de plus en plus pressant à se tourner directement vers lui pour recevoir ses révélations, ses instructions, ses directions, personnellement et sans intermédiaire. Mais pas dans un esprit d'indépendance individualiste. Le corps des brebis du Seigneur dans son ensemble, le corps de l'Epouse, de la véritable Eglise va fonctionner forcément de manière plus harmonieuse, parce que chaque brebis va être directement reliée à son Seigneur. Et il ne peut pas diriger son Corps dans la confusion. Il va apprendre à ses brebis à reconnaître de mieux en mieux sa voix, la voix de Dieu dans le cœur, la voix de Dieu dans sa Parole, la voix du Saint-Esprit, dans une direction pratique de tous les jours. On va mesurer que c'est Dieu qui dirige et qu'on n'a pas besoin de demander la permission à des hommes ou à des chefs pour faire quoi que ce soit, parce que Jésus sera la tête. Jésus va diriger son peuple dans l'harmonie et dans la cohésion de l'ensemble du Corps, dans l'humilité, quelquefois dans le silence, le calme et la paix.

 

            Le Seigneur va parler et les brebis vont devenir de plus en plus exercées à reconnaître sa voix et à exercer l'autorité que Dieu leur donne dans l'amour et dans l'humilité. Les plus petits agneaux du troupeau, qui n'ont jamais vraiment entendu la voix de Dieu peuvent dire : "Untel, untel est vraiment dirigé par Dieu et moi ? Et moi ?" Ne t'inquiète pas, Dieu est en train de te former pour que tu entendes sa voix et que tu sois dirigé par Jésus lui-même. Il est en train de le faire dans ta vie si tu es une brebis qui aime le Seigneur. C'est obligé que le Seigneur le fasse, parce que son troupeau doit être préservé de la séduction. Et pour être préservé de la séduction, il faut que ce soit Jésus qui nous garde personnellement. Vous savez que nous formons un Corps : il est la tête et nous sommes les membres. Il faut que la tête dirige directement les membres. C'est ce qui va se passer.

 

            Deuxièmement en ce qui concerne la véritable Eglise de Jésus, cette direction directe du Seigneur va permettre à la vie de résurrection de Jésus de se manifester de plus en plus dans ses brebis. Ce n'est pas un grand Seigneur lointain qui va diriger des petites fourmis essayant tant bien que mal d'écouter la voix de Dieu et de faire ce que Dieu leur dit. Ce n'est pas comme cela que Dieu va diriger son Eglise, sa véritable Eglise. Il va la diriger par la manifestation de sa vie de résurrection dans chacune de ses brebis, parce qu'elle est en contact direct avec Jésus. Il y a une transmission de sa vie qui va se faire de plus en plus dans chacune de ses brebis. Cette vie est une vie de résurrection, la vie même de Jésus mort et ressuscité. La vie de résurrection va impliquer que la mort soit passée par là d'abord. C'est pour cela que j'emploie le terme de vie de résurrection. Ce n'est pas la vie divine simplement. La vie divine est nécessairement une vie de résurrection : c'est la vie de Jésus-Christ mort et ressuscité.

 

            Vous savez que le Seigneur Jésus est vraiment ressuscité ? Il n'est pas resté dans le tombeau. Il est vraiment vivant, il a une chair et des os que nous pouvons toucher. Un corps glorifié, bien sûr, mais il est vivant, il dirige son Eglise, il s'en occupe, il la bâtit lui-même. Et il est rempli de l'Esprit de résurrection, de la vie de résurrection.

 

            Je suis la résurrection et la vie : c'est fort comme parole. Il n'est pas seulement rempli de la vie de résurrection ; il est la résurrection et la vie. Nous sommes en communion avec lui dans un même Corps. Cette vie de résurrection va s'écouler de plus en plus dans ta vie, pour t'ouvrir l'intelligence, pour visiter ton corps, visiter ton cœur. Cette vie de résurrection te fait sortir d'un tombeau dans lequel il fallait que tu entres d'abord, parce que toute la chair a été condamnée à mort à cent pour cent en Christ. Il y a quelques chrétiens qui ont encore besoin de comprendre que toute leur vie personnelle a été condamnée à mort par Dieu. Il n'y a rien de bon dans notre vie personnelle charnelle, passée et héritée de nos pères. Elle a été condamnée à mort par sa puissance. Et nous, nous continuerions à rester attachés à quelque chose qui a été condamné à mort par Dieu ? Non, il faut qu'on sorte de cela, en disant : "Seigneur, tout ce qui est charnel en moi a été condamné à mort dans la personne de Jésus. Je veux que ta vie de résurrection se manifeste en moi, je veux donc recevoir la révélation de la Croix, parce que tu veux que je reçoive la révélation de ce que je suis en toi."

 

            Cette révélation va se faire de plus en plus claire dans le cœur des vraies brebis du Seigneur. Cette révélation va produire la foi en elles et cette foi va manifester la vie de résurrection de Jésus. C'est formidable, ce qui va se passer. Et cela va se faire dans le monde entier. Je n'appelle pas cela un réveil, j'appelle cela une préparation de l'Epouse de Jésus. Elle est déjà réveillée. L'Epouse de Jésus se prépare et l'univers entier languit les fils et les filles du Seigneur. Ce qui va se passer sera très fort.

 

            Je résume clairement car il faut que ce soit clair et net, et pour cette raison je ne vais pas entrer dans trop de détails. Deux choses vont arriver qui déjà se déroulent sous nos yeux :

 

- La première chose, c'est une grande manifestation mondiale de surnaturel dans l'Eglise de Jésus, surnaturel envoyé par Dieu comme un jugement sur son Eglise, pour que le Seigneur voie si nous suivons le vrai Jésus, le véritable Evangile et si nous acceptons d'être guidés par son Esprit de Vérité : c'est un test. Les chrétiens qui sont à cheval entre le monde et Dieu, dans le compromis, ne seront pas dans une bonne position pour pouvoir bien juger. Mais le Saint-Esprit va continuer de les persuader jusqu'au retour du Seigneur. Il va essayer de leur montrer qu'ils sont tombés dans une séduction, et s'ils ont vraiment un cœur de brebis, ils vont entendre la voix de Jésus qui va leur dire : "Tu es tombé dans la séduction, sors de là. Je veux te montrer le bon chemin, les sentiers inchangés de ma Parole éternelle, de mon Esprit". Lorsque vous voyez quelque chose d'étrange, prenez du recul, il vaut mieux commencer à prier et à chercher la voix du Seigneur.

 

- La deuxième chose, c'est que chaque brebis du Seigneur va être de plus en plus dirigée directement, personnellement par le Seigneur Jésus. Et comme l'ensemble du troupeau sera bien disposé, la véritable Eglise de Jésus va fonctionner comme un Corps uni, dirigé par la tête qui est Jésus. Elle va manifester la vie de résurrection par une compréhension du message de la Croix, révélé par le Saint-Esprit, compréhension reçue et vécue.

 

            Ce sont ces choses que Dieu est en train de mettre en place, si tu fais partie de ce troupeau. Si tu veux faire partie de tous ceux qui vont marcher de cette manière-là, directement conduits par Jésus et manifestant sa vie de résurrection, tu le dis au Seigneur dans ton cœur. Parce que tu es sa brebis, tu dis : "Seigneur, je ne veux rien manquer de ces choses glorieuses que tu prépares dans ces temps de confusion complète ; tu vas me garder, tu vas me guider ; je m'offre vraiment à toi tout entier (ou tout entière) pour que tu me diriges complètement et que tu manifestes en moi ta vie de résurrection. Dans ces temps de la fin, qui sont des temps difficiles, je veux faire partie de ceux qui seront directement dirigés par toi, de ces vrais enfants de Dieu qui vont pouvoir manifester le véritable surnaturel de Dieu dans la paix, dans l'obéissance, dans le calme, dans la confiance". Dieu va encore pouvoir se servir de son Eglise pour faire entrer dans la bergerie tous ceux qu'Il connaît déjà d'avance pour être sauvés. C'est cela que le Seigneur prépare.

 

            Pour terminer, je voudrais vous lire un passage dans Ephésiens. L'Epître aux Ephésiens montre magnifiquement le plan de Dieu pour son Epouse véritable. Au chapitre 2 d'Ephésiens, Paul dit au verset 4 : « Mais Dieu qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c'est par grâce que vous êtes sauvés) ; il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ, afin de montrer dans les siècles à venir (nous y sommes) l'infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ. » Et un peu plus loin, il dit, au verset 13 : « Mais maintenant, en Jésus-Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ. Car il est notre paix, lui qui des deux n'en a fait qu'un, et qui a renversé le mur de séparation, l'inimitié, ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix, et de les réconcilier l'un et l'autre en un seul corps avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l'inimitié. » Donc, la Croix a détruit l'inimitié qu'il pouvait y avoir entre nous, quand nous étions sans Dieu et sans espérance.

 

            Dans la véritable Eglise de Jésus, cette vie de résurrection va se manifester par l'amour de Jésus que nous allons éprouver de plus en plus les uns pour les autres, parce que l'inimitié a été détruite par la Croix, notamment cette inimitié qui existait entre les païens et les Juifs, qui ne pouvaient pas se voir. Regardez l'expression, qu'il emploie, au verset 15 : « Afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau. » Il a fait des deux, anciens païens et anciens Juifs, un seul homme nouveau. Il ne parle pas de l'homme intérieur nouveau que nous recevons à notre nouvelle naissance, il parle de son Corps. L'ensemble du Corps de Christ est comparé à un homme dont Christ est la tête, un homme nouveau dont chaque chrétien né de nouveau est un membre : un seul homme nouveau dont Christ est la tête. « Pour les réconcilier l'un et l'autre en un seul corps » (verset 16).

 

            Ce qui va caractériser, dans la fin des temps, la véritable Eglise de Jésus, c'est que notre conscience du Corps de Christ va devenir de plus en plus claire et nous allons directement reconnaître, par la vie de résurrection qui va couler chez les uns et les autres tous ceux qui font vraiment partie du Corps de Christ et qui marchent directement dirigés par la tête. Nous sommes intégrés dans un corps directement par Jésus, qui est la tête.

 

            Cette conscience du Corps de Christ va devenir de plus en plus aiguë dans le cœur de ses enfants. C'est pour cela que je disais tout à l'heure, quand on est dirigé directement par l'Esprit du Seigneur, par le Seigneur lui-même, on ne peut pas être individualiste, puisque par définition, on est dans un corps. On est vraiment dans un corps, ce n'est pas une image. Il n'est pas dit que l'Eglise ressemble à un corps, il est dit que l'Eglise est le Corps de Christ. On va avoir vraiment conscience de notre appartenance à un corps, de notre place dans le corps, de notre rôle dans ce corps, des dons que l'on a reçus pour réaliser la mission que Dieu nous confie dans le Corps de Christ. Cela va nous être révélé directement par Jésus, la tête. Il n'y aura ni jalousie, ni problème, ni crainte, ni quoi que ce soit, parce que chaque partie va fonctionner, non pas pour imiter la partie voisine, mais parce qu'elle aura reçu directement du Seigneur la révélation de sa place, de son ministère, de sa fonction, dans l'immense Corps de Christ, cet homme nouveau qui est dans la terre entière.

 

            Chaque membre, chaque cellule de notre corps a une utilité. Il n'y a pas une cellule dans notre corps qui doit être laissée de côté parce qu'elle est inutile. Le moindre cheveu a son utilité, ne serait-ce que pour notre beauté. La moindre chose a son utilité ou son esthétique. Je suis émerveillé quand je vois un corps humain ! De voir la beauté, la fonctionnalité, la perfection de ce corps qui, hélas, a été soumis à la mort par le péché. Mais quand nous voyons cette perfection d'un corps humain, nous pouvons penser à la perfection du Corps de Christ, l'Eglise, que le Seigneur veut remplir de sa vie de résurrection, où chaque membre sera vraiment à sa place. Personne n'est laissé pour compte et on a tous vraiment la conscience de ce Corps et de notre place dans ce Corps. On est tous solidement assemblés par les jointures, les liens, chaque partie reçoit la vie directement de la tête c'est-à-dire de Christ, selon ses besoins.

 

            Un peu plus loin, toujours dans l'épître aux Ephésiens, il dit au chapitre 4, au verset 4 : « Il y a un seul corps et un seul Esprit. » Et quand il parle des ministères, il dit au verset 12 : « ... pour le perfectionnement des saints en vue de l'œuvre du ministère et de l'édification du Corps de Christ, jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait. » Vous voyez que dans ces derniers temps, le Seigneur est en train de compléter, de perfectionner son Corps. Et pour que son Corps, le Corps de Christ, soit parfait, il faut que chaque membre soit parfait. Tu ne peux pas avoir un corps parfait dans son ensemble s'il y a un membre handicapé ; le corps n'est pas parfait. Ce travail que le Seigneur est en train de faire dans ces derniers temps, dans son Eglise, sa véritable Eglise, c'est la remplir de sa vie de résurrection pour qu'elle atteigne, par la foi, la perfection individuelle. Cette perfection individuelle va amener la perfection du Corps et la gloire de Christ manifestée à la fois dans ce saint temple que nous sommes, et dans le saint temple de l'habitation générale de Dieu, qui est le Corps de Christ.

 

            C'est merveilleux. Vous avez bien ce plan en tête ? Vous voyez ce que Dieu est en train de faire ? Et il l'accomplira par sa puissance dans la vie de tous ceux qui croient et qui acceptent le plan qu'il est en train de nous présenter dans sa Parole. Tout cela est écrit dans sa Parole. Le Saint-Esprit est en train de nous le révéler d'une manière particulière dans ces temps de la fin, parce qu'il veut nous associer dans la foi à ce qu'il annonce. Il suffit simplement d'entendre la parole de Dieu, de mettre son plan qu'il nous révèle sous les yeux, et de dire : "Amen ! J'adhère Seigneur ! Je suis d'accord ! Je le prends par la foi. Je crois que tu es en train de faire cela dans ma vie, dans la vie de mes frères et sœurs, dans ton Corps dans son ensemble." Parce qu'il va bien falloir que cette Epouse soit présentée au Seigneur Jésus, sans ride, ni tache, ni rien de semblable. Il est en train de le faire. Alléluia ! Sans ride, ni tache, ni rien de semblable. Dieu le Père s'approche du moment où il va pouvoir dire à son Fils bien-aimé : "Ton Epouse est prête." Et c'est le Seigneur qui le fait par sa puissance dans la vie de tous ceux qui croient. Ce n'est pas mon souci de savoir comment il va faire et comment il va s'y prendre. Mon seul souci, c'est de comprendre sa Parole par le Saint-Esprit, et de la garder dans mon cœur. Et elle va s'accomplir par la puissance de Dieu.

 

            Au chapitre 5 d'Ephésiens, il dit au verset 22 : « Femmes, soyez soumises à vos maris comme au Seigneur ; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l'Eglise qui est son corps, et dont il est le sauveur. Or, de même que l'Eglise est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l'être à leur mari en toutes choses. » Ce qu'il faut souligner ici, c'est que cette véritable Eglise, qui est en train d'être perfectionnée par le Seigneur dans ces derniers temps, va être une Eglise soumise à son sauveur, à son Seigneur. Soumise, parce qu'elle entendra sa voix clairement, et elle acceptera d'entrer dans tous ses plans. Soumise en toutes choses.

 

            « Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l'Eglise, et s'est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier après l'avoir purifiée par l'eau et la parole (c'est ce qu'Il est en train de faire, la véritable eau du Saint-Esprit, la véritable Parole. La vraie Parole de Dieu est en train de sanctifier son Epouse, de la purifier), pour faire paraître devant lui (bientôt) cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable.»

 

            Le moment de la dernière trompette approche. Peut-être quand tu regardes toutes tes imperfections, toutes tes insuffisances, tu serais tenté de te décourager et de dire : "Mais jamais je n'y arriverai !" Si tu prends le problème sous cet angle, tu as raison, jamais tu n'y arriveras. Mais si tu fais confiance au Seigneur qui, en une parole, a créé l'univers, si tu as cette foi vivante dans ton cœur, si tu reçois ce plan de Dieu par la foi, par sa Parole puissante, il te changera en un instant. Combien de temps a-t-il fallu pour que Jésus ressuscite ? Cela s'est fait en un instant ! L'instant d'avant, il était mort dans le tombeau ; l'instant d'après, il ressuscite plein de vie. Et cette vie de résurrection est capable de te changer de fond en comble. Crois seulement, ne crains pas !

 

            « C'est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s'aime lui-même. Car jamais personne n'a haï sa propre chair, mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l'Eglise, parce que nous sommes membres de son corps. » Certaines versions ont supprimé ce beau passage qui suit : « Etant de sa chair et de ses os. »

« Nous sommes membres de son Corps, étant de sa chair et de ses os. C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. »

 

            De même que l'Eglise de Jésus doit quitter tous ces systèmes humains, tout ce monde et toutes ces choses qui sont dans le monde, et la convoitise des yeux, la convoitise de la chair, l'orgueil de la vie. Laissons tomber tout ce qui nous alourdit pour nous attacher à notre Seigneur, notre Maître, notre Epoux. On laisse tout tomber ! Tout notre héritage charnel terrestre, on doit le laisser tomber pour nous attacher au Seigneur Jésus, et ne former avec lui qu'un seul Esprit et une seule chair. « Ce mystère est grand ; je dis cela par rapport à Christ et à l'Eglise. » Et c'est un mystère que le Saint-Esprit nous a révélé : Dieu nous a fait entrer dans un corps qui est le Corps de Christ et dans ce corps-là, chaque membre est en train d'être visité par l'Esprit de résurrection de Jésus, pour entrer dans son plan parfait.

 

            Prions : "Merci Seigneur ! Je me réjouis de tout mon cœur de ce que tu es en train de faire et de ce que, avant ton retour, tu auras travaillé avec puissance dans la vie de ton Epouse pour la rendre sans ride, ni tache, ni rien de semblable, au niveau individuel que nous sommes et au niveau collectif de ton Corps. Seigneur, je n'ai pas de mot pour glorifier un plan si merveilleux et pour te glorifier, toi. Mais je le fais de tout mon cœur. Je te donne la gloire, l'honneur, la puissance, qui te reviennent, Seigneur ! Notre prière, c'est que tu illumines les yeux du cœur de ton peuple dans la terre entière, pour qu'il voie, qu'il comprenne ce qui est en train de se passer aujourd'hui. Et que nous puissions entrer dans tes plans, dans les plans qui sont sortis de ton cœur, Seigneur, d'accepter et de faire partie de cette Epouse sainte, sans ride, ni tache, ni rien de semblable, qui va marcher dans la vérité, qui ne sera pas séduite, mais qui attend son Seigneur dans la joie, la paix, la reconnaissance. Merci Père, au nom de Jésus-Christ. Amen."

 

La suite de cete série se trouve sur le message C243.